PO: la police disperse une manifestation contre des travaux à Jérusalem

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
   PO: la police disperse une manifestation contre des travaux à Jérusalem

JERUSALEM, le 12/02/07 - Quelque 2.000 policiers israéliens déployés dimanche à Jérusalem ont dispersé une manifestation contre les travaux controversés près de l'esplanade des Mosquées qui ont repris dans la matinée, a indiqué un porte-parole de la police. "Nous avons déployé 2.000 hommes dans et autour de la vieille ville de Jérusalem pour empêcher des désordres comme ceux qui se sont produits vendredi", a affirmé Mickey Rosenfeld. Une pelleteuse et quelques ouvriers ont repris le chantier d'excavation au pied de l'esplanade des Mosquées avant des fouilles archéologiques, prélude à la construction d'une nouvelle rampe menant au troisième lieu saint de l'islam. L'ancienne rampe a été endommagées par des intempéries. "Les travaux vont se poursuivre car il s'agit de réparer une construction dangereuse. Le chantier ne se trouve pas sur l'esplanade des Mosquées et ne porte pas atteinte à la sensibilité des musulmans", a déclaré le Premier ministre Ehud Olmert lors du conseil des ministres, cité par la radio. Dans la matinée, une vingtaine de membres d'un mouvement islamiste arabe israélien, rassemblés près de l'esplanade ont été dispersés manu-militari par des policiers israéliens. Quatre personnes ont été interpellées. "C'est de la répression pure et simple de l'occupation sioniste.

Nous sommes des musulmans et manifestons devant notre lieu saint", a affirmé le porte-parole du mouvement Saleh Noutfih. Vendredi, 20 Palestiniens et 15 policiers israéliens avaient été blessés dans des heurts sur l'esplanade lors de la dispersion par la police d'une manifestation de "colère" lancée par les dignitaires religieux palestiniens. Le porte-parole de la police a également précisé que l'accès de l'esplanade des Mosquées restait limité aux musulmans de plus de 45 ans résidents de Jérusalem-est annexée et détenteurs d'un carte d'identité israélienne ce qui exclut les Palestiniens de Cisjordanie. L'accès n'est en revanche pas limitée par l'âge pour les femmes. La police a également maintenu les barrages routiers autour de Jérusalem pour empêcher les Palestiniens de Cisjordanie de pénétrer à Jérusalem-est.

Mardi Israël a commencé des fouilles archéologiques avant la pose de poutres de soutènement pour une rampe menant à la porte des Maghrébins qui donne accès à l'esplanade des Mosquées, l'actuelle structure en bois ayant été endommagée par une tempête de neige en 2004. Selon le Waqf, l'organisme chargé de la protection des biens religieux musulmans, les travaux menacent les fondations de l'esplanade. Samedi, une quarantaine de Palestiniens ont été arrêtés à Jérusalem et en Cisjordanie lors de manifestations contre les travaux. L'esplanade, troisième lieu saint de l'islam, a été bâtie sur le site du Temple juif détruit par les Romains en l'an 70, dont l'ultime vestige est le Mur occidental (des Lamentations), haut lieu du judaïsme.



Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi