Pas d'enquête contre Ehoud Olmert pour des transactions immobilières suspectes

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Pas d'enquête contre Ehoud Olmert pour des transactions immobilières suspectes

JERUSALEM, le 23/10/07- L'avocat général d'Israël a décidé de ne pas ouvrir d'enquête criminelle à l'encontre du Premier ministre Ehoud Olmert concernant deux transactions immobilières pour lesquelles il était soupçonné d'avoir touché des pots-de-vin.
Cette décision donne un peu de répit au chef du gouvernement israélien, déjà visé par trois différentes enquêtes criminelles concernant des affaires de corruption politique et immobilière.

Ehoud Olmert a jusqu'à présent tout nié en bloc mais les procédures en cours jettent une ombre sur ses efforts pour relancer les discussions de paix avec les Palestiniens.

Le substitut de l'avocat général d'Israël Yariv Regev a expliqué mardi dans un communiqué que la justice avait estimé "qu'il n'y avait pas assez de signes confortant les soupçons qui justifieraient l'ouverture d'une enquête criminelle" pour ces deux transactions immobilières.

Ehoud Olmert était soupçonné d'avoir vendu une maison de Jérusalem à un riche allié politique pour un montant dépassant de centaines de milliers de dollars le prix du marché. L'autre soupçon portait sur l'achat par le chef du gouvernement d'une propriété dans un quartier en vogue de Tel-Aviv avec un rabais substantiel.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi