Olmert pour un accord de paix excluant Jérusalem, rejet palestinien

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

JERUSALEM,le 01/09/08 - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a envisagé un accord de paix d'ici la fin de l'année qui excluerait la question de Jérusalem, lors d'une nouvelle rencontre dimanche avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

Mais la partie palestinienne a immédiatement rejeté tout accord qui repousserait à plus tard un règlement sur Jérusalem.

"Les deux parties sont désireuses de parvenir à un accord global d'ici la fin 2008 et croient que c'est possible", a déclaré à l'issue de la rencontre un haut responsable israélien qui a requis l'anonymat.

"Mais puisqu'il est impossible de trouver un règlement sur la question de Jérusalem dans ce délai, elles doivent s'entendre pour repousser un accord sur cette question et convenir d'un mécanisme et d'un calendrier pour Jérusalem", a-t-il ajouté.

"Sans Jérusalem-est comme capitale d'un Etat palestinien, quel serait le sens d'un accord?", a répliqué l'un des principaux négociateurs palestinien, Saëb Erekat.

"Nous ne serons pas partie prenante d'un accord intérimaire ou d'un accord partiel ou d'un accord qui repousserait à plus tard Jérusalem", a souligné M. Erekat lors d'une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie.

Il a réaffirmé la demande d'un gel de la colonisation par Israël, bien qu'elle n'ait guère été suivie d'effet, tout en annonçant que les " négociations continueraient" le temps qu'il faudrait pour parvenir à un règlement "qui mettrait un terme à l'occupation" israélienne.

Cette nouvelle rencontre s'est déroulée durant près de deux heures à la résidence officielle de M. Olmert à Jérusalem-ouest avec la participation des chefs des équipes de négociatieurs: Tzipi Livni, la ministre israélienne des Affaires étrangères, et Ahmad Qoreï du côté palestinien.

Selon le porte parole du gouvernement israélien Mark Regev, la prochaine démission de M. Olmert, impliqué dans une série d'affaires de corruption, "n'a pas d'incidence sur les discussions".

Ehud Olmert doit démissionner après les primaires au sein du Kadima, son parti, prévues le 17 septembre et qui doivent permettre de désigner son successeur.

Il devrait toutefois continuer d'exercer le pouvoir pendant plusieurs mois, le temps qu'un nouveau gouvernement soit formé ou que des élections anticipées soient organisées.

Selon la radio publique, M. Olmert souhaite parvenir à un "accord-cadre" qu'il pourrait présenter en compagnie de M. Abbas à la Maison Blanche le mois prochain, quitte à laisser dans le flou les points les plus litigieux qui sont loin d'être réglés.

Les Palestiniens, en revanche, réclament un accord le plus explicite possible.

Le président américain George W. Bush et la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice pressent les deux parties de parvenir à un accord d'ici la fin de l'année, comme convenu à la conférence d'Annapolis aux Etats-Unis l'an dernier.

Mme Livni, favorite selon les sondages pour succéder à M. Olmert, a pour sa part exprimé ses réserves sur la conclusion rapide d'un accord.

Le 12 août, le quotidien Haaretz avait indiqué que M. Olmert avait proposé au président palestinien un projet d'accord prévoyant un retrait de 93% de la Cisjordanie. Cette offre n'a pas été confirmée officiellement.

M. Olmert avait déjà écarté en juillet la possibilité d'aboutir "d'ici la fin de l'année" à un accord avec les Palestiniens incluant la question de Jérusalem.

Israël a annexé la partie orientale de la ville après son occupation en juin 1967, alors que les Palestiniens veulent en faire la capitale d'un futur Etat.

Quelque 250.000 Palestiniens vivent dans la partie orientale où 200.000 Israéliens se sont installés depuis 1967 dans une douzaine de quartiers de colonisation.

Le statut de Jérusalem-est, notamment le sort de la vieille ville qui abrite les lieux saints juifs, chrétiens et musulmans, a déjà fait achopper les négociations israélo-palestiniennes à plusieurs reprises.

Vos réactions

  1. charlotte.cugat@hotmail.fr'cugat

    Juste mon opinion personnelle: il ne faut pas céder
    Jérusalem, certaines images de jeunes soldats Israéliens pleurant
    devant le Mur ne se peuvent oublier.Elisha

    Répondre
  2. gabikeren7@yahoo.com'Gabrielle

    Pour les nombreuses personnes qui réclament un bref résumé des arguments moraux dans le conflit israélo-arabe, je vous propose la liste suivante de données chiffrées.

    (JewishWorldReview texte anglais original)

    Le nombre de mentions de Jérusalem dans la Bible hébraïque : plus de 700 fois.
    Le nombre de mentions de Jérusalem dans le Coran : 0
    Le nombre de dirigeants arabes ayant visité Jérusalem sous domination arabe (1948 à 1967) : 1
    Le nombre de réfugiés arabes ayant fui le territoire qui est devenu Israël : approximativement 600 000[selon certaines sources, 720 000]
    Le nombre de réfugiés juifs ayant fui les pays arabes : approximativement 600 000.
    Le nombre d?agences de l?ONU ne s?occupant que des réfugiés palestiniens : 1
    Le nombre d?agences de l?ONU s?occupant des réfugiés venant du reste du monde : 1
    Le nombre d?états juifs ayant existé sur le territoire que l?on appelle la Palestine : 3
    Le nombre d?états arabes ou musulmans ayant existé sur le territoire que l?on appelle la Palestine : 0
    Le nombre d?attaques terroristes par les Israéliens ou les Juifs depuis 1967 : 1
    Le nombre d?attaques terroristes par les Arabes ou les musulmans depuis 1967 : des milliers
    Le pourcentage de Juifs ayant approuvé le terroriste juif : 1 %
    Le pourcentage de Palestiniens ayant approuvé les terroristes islamiques : environ 90 %
    Le nombre de pays juifs : 1-
    Le nombre de démocraties juives : 1
    Le nombre de pays arabes : 22
    Le nombre de démocraties arabes : 0
    Le nombre de femmes arabes tuées chaque année par leurs frères et leurs pères dans les « meurtres d?honneur » : des milliers
    Le nombre de femmes juives tuées chaque année par leurs frères et leurs pères dans les « meurtres d?honneur » : aucunes
    Le nombre de cultes religieux chrétiens ou juifs autorisés en Arabie Saoudite : 0
    -Le nombre de cultes religieux musulmans autorisés en Israël : sans limite
    Le nombre d?arabes israéliens autorisés à vivre dans des implantations arabes en Israël : 1 250 000.
    Le nombre de Juifs autorisés par l?Autorité Palestinienne a vivre dans des implantations juives dans [les territoires contrôlés par] l?Autorité Palestinienne : 0
    Le pourcentage de résolutions de la Commission des Nations Unies sur les droits de l?homme condamnant un pays arabe pour violations des droits de l?homme : 0
    Le pourcentage de résolutions de la Commission des Nations Unies sur les droits de l?homme condamnant Israël pour violations des droits de l?homme : 26
    Le nombre de résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies concernant le Moyen-Orient entre 1948 et 1991 : 175 dont 97 contre Israël et 4 contre un pays arabe.
    Le nombre de pays arabes membres du Conseil de Sécurité des Nations Unies : 16
    Le nombre de fois qu?Israël a été membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies : 0
    Le nombre de résolutions de l?Assemblée Générale des Nations Unies condamnant Israël : 322
    Le nombre de résolutions de l?Assemblée Générale des Nations Unies condamnant un pays arabe : 0
    Le pourcentage de votes des pays arabes en accord avec la position des Etats-Unis à l?ONU : 16.6 %
    Le pourcentage de votes d?Israël en accord avec la position des Etats-Unis à l?ONU : 92.6 %
    Le pourcentage des professeurs d?études moyen-orientales [aux Etats-Unis] défendant le sionisme et Israël : approximativement 1 %
    Le pourcentage des professeurs d?études moyen-orientales [aux Etats-Unis] soutenant le multiculturalisme sur les campus universitaires : 100 %
    Le pourcentage de personnes soutenant que l?état juif n?a aucun droit d?exister qui croient également qu?un autre pays n?a pas le droit d?exister : 0 %
    Le pourcentage de personnes soutenant que, de tous les pays du monde, seul l?état juif n?a pas le droit d?exister mais qui nient être antisémites : approximativement 100 %
    Le nombre de Musulmans dans le monde : plus d?un milliard
    Le nombre de manifestations musulmanes contre la terreur islamique : approximativement 2

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi