Nucléaire en Iran : Israël rassuré par le rapport de l'AIEA

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

nucleaire-grand.jpgArticle paru dans "Le Point.fr"

La "sévérité sans précédent" des conclusions de l'Agence internationale de l'énergie atomique éloigne le scénario d'une attaque israélienne contre l'Iran.

La "sévérité sans précédent" du rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire iranien éloigne pour le moment le scénario d'une attaque israélienne contre l'Iran, ont indiqué, mardi soir, deux chaînes de télévision israéliennes. Ce rapport va permettre à Israël d'attendre "quelques semaines ou quelques mois" afin de voir si la communauté internationale se décide à prendre des "sanctions paralysantes" visant notamment le boycott total de la Banque centrale iranienne ainsi que des exportations de pétrole, ont indiqué les chaînes privées la "2" et la "10" en citant des responsables.

Interrogé par l'Agence France-Presse, le bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahou s'est refusé à faire le moindre commentaire. "Nous étudions le rapport", s'est contenté d'affirmer un responsable en indiquant qu'un communiqué serait publié "plus tard". Le ministre de la Défense Ehoud Barak avait pour sa part déclaré à la radio publique, quelques heures avant la publication du rapport, qu'Israël "n'a(vait) pas encore décidé d'une opération militaire contre l'Iran. (...) Nous ne voulons pas de la guerre." Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman cité par le quotidien Maariv avait également prôné des sanctions internationales "très sévères et paralysantes" contre l'Iran durant des débats à huis clos.

L'AIEA a de "sérieuses inquiétudes" concernant une "possible dimension militaire" du programme iranien, sur la base d'informations "crédibles" en sa possession, selon un rapport confidentiel que l'Agence France-Presse a pu consulter mardi à Vienne. "Ces informations indiquent que l'Iran a mené des activités visant à développer un engin explosif nucléaire." "Avant 2003, ces activités se sont déroulées dans le cadre d'un programme structuré" et "certaines activités pourraient toujours être en cours", indique le rapport. L'ONU a déjà infligé à l'Iran depuis 2007 quatre séries de sanctions économiques et financières.

L'État hébreu, ennemi juré de l'Iran, est considéré comme la seule puissance atomique dans la région, mais il n'a jamais confirmé ou démenti disposer d'un arsenal nucléaire.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi