Négociations de paix: Israéliens et Palestiniens préparent un document

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

RAMALLAH,le 07/06/08 - Le chef des négociateurs palestiniens Ahmad Qoreï a indiqué que Palestiniens et Israéliens allaient commencer à préparer un document faisant état des progrès et divergences dans les négociations de paix en cours, dans une interview parue samedi.

"Nous avons décidé lors des récentes réunions de poser sur le papier nos positions, et quand nous parlons de la terre, par exemple, de faire état de toutes les questions qui se posent à ce sujet", a-t-il déclaré dans un entretien aux deux principaux journaux palestiniens, al-Ayam et al-Quds.

"Les négociations sont sérieuses, mais les positions sont encore éloignées", a déclaré l'ancien Premier ministre palestinien, qui avait estimé mercredi que la conclusion d'un accord en 2008 relèverait d'un "miracle".

Des responsables israéliens, cités par les médias israéliens, ont indiqué que les deux parties étaient parvenues à des accords sur des questions secondaires, mais que des "divergences importantes" subsistaient sur les questions centrales, comme Jérusalem et les frontières.

Israéliens et Palestiniens ont relancé leurs négociations de paix en novembre 2007 à Annapolis aux Etats-Unis avec l'objectif affiché de parvenir à un accord avant la fin du mandat du président George W. Bush, qui quitte la Maison Blanche en janvier prochain.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert, le président palestinien Mahmoud Abbas et les équipes de négociateurs se rencontrent régulièrement depuis le début de ces pourparlers, qui n'ont enregistré aucune percée significative.

M. Qoreï a indiqué que les deux parties cherchaient à parvenir à un "accord" pour mettre fin au conflit, et non pas une "déclaration de principes" comme l'avaient évoqué les Israéliens.

"Les cartes ont été ouvertes pour qu'on parle des problèmes", a-t-il déclaré.

Plusieurs députés israéliens de droite, cités par les médias, ont accusé M. Olmert de chercher, avec ce document, à détourner l'attention de l'enquête qui le vise dans une affaire de malversations financières.

Des critiques similaires lui avaient déjà été adressées après l'annonce, fin mai, de la reprise de négociations indirectes entre Israël et la Syrie.

L'annonce de la rédaction d'un document est "un truc de plus pour essayer d'éviter l'inévitable, c'est à dire des élections anticipées", a déclaré l'ancien chef de la diplomatie israélienne, Sylvan Shalom (Likoud).

"Il s'agit d'une manoeuvre pour sa propre survie politique", a accusé le député ultranationaliste Avigdor Lieberman (Israël Beiténou), assurant que "le prochain gouvernement ne reconnaîtra pas ce document".

A gauche, le député travailliste et ancien chef du Mossad (services de renseignements), Dany Yatom, a minimisé l'impact d'un tel document.

"Tant qu'ils ne sont pas arrivés à un accord sur Jérusalem, les réfugiés, les frontières, l'eau, les arrangements de sécurité, les colonies... aucun document de la sorte n'aura vraiment de signification", a-t-il dit.

Dans son interview, M. Qoreï a assuré que les discussions se poursuivraient en dépit de la crise politique en Israël déclenchée par les problèmes judiciaires d'Ehud Olmert.

"En ce qui nous concerne, les négociations vont se poursuivre indépendamment de ce qui se passe en Israël, et les Israéliens nous ont dit qu'ils voulaient aussi continuer à discuter", a-t-il déclaré.

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice se rendra du 14 au 16 juin en Israël et Cisjordanie pour tenter de soutenir les efforts de paix au Proche-Orient.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi