Les demandes palestiniennes en matière d'échange de prisonniers sont excessives, selon Olmert

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les demandes palestiniennes en matière d'échange de prisonniers sont excessives, selon Olmert

JERUSALEM, le 18/04/07 - La liste de prisonniers dont les Palestiniens réclament la libération en échange du soldat Gilad Shalit "crée des attentes que nous ne pouvons absolument pas remplir", a déclaré mercredi le Premier ministre israélien Ehoud Olmert.

Cette liste n'a pas été rendue publique, mais selon diverses informations publiées dans la presse, elle compterait de 350 à 1.400 noms, y compris ceux de militants condamnés pour leur participation à des attentats ayant causé la mort d'Israéliens.

Olmert avait auparavant laissé entendre qu'il était prêt à libérer un nombre important de détenus, mais sans fournir de chiffre, et en excluant celui de 1.400.

Le caporal Gilad Shalit, 20 ans, a été capturé en juin dernier à Gaza par des militants proche du Hamas. Sa captivité prolongée est l'un des principaux obstacles à une reprise des pourparlers de paix.

Peu après avoir reçu la liste palestinienne, Olmert l'avait qualifiée de "décevante". Et mercredi, devant la Commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, il a réaffirmé ce point de vue, ajoutant, selon un participant à la réunion, que la liste créait "des attentes que nous ne pouvons absolument pas remplir".

Israël détient environ 11.050 Palestiniens dans ses prisons, selon l'armée.

Deux importantes personnalités palestiniennes figurent sur cette liste: le premier est bien entendu le très populaire Marouan Barghouti, ancien chef du Fatah en Cisjordanie, qui purge cinq peines consécutives de prison à vie, et considéré comme le plus probable succésseur de Mahmoud Abbas le président palestinien. L'autre est Ahmed Saadat, généralement soupçonné d'avoir ordonné et planifié l'assassinat d'un ministre israélien en 2001, mais détenu pour d'autres raisons, faute de preuves suffisantes dans cette dernière affaire.

Le ministre palestinien de l'Information Mustafa Barghouti a accusé Olmert de traîner les pieds. Il est "faible et incapable de prendre des décisions. Il se plaint maintenant de la liste. Il doit donner une réponse (...) Il manoeuvre sur toutes les questions, et ne répond sur aucune".

Par ailleurs, toujours devant la même commission, et selon le même participant, Olmert a réitéré n'avoir "aucune intention d'attaquer la Syrie"

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi