Les Arabes israéliens menacent de boycotter El Al

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                       Les Arabes israéliens menacent de boycotter El Al

Le 19/09/07, Les Arabes israéliens prétendent être victimes de mesures discriminatoires et c’est pour présenter leurs doléances qu’ils ont réuni mardi après-midi une conférence de presse à Nazareth. A cette réunion, organisée par le comité de défense dépendant de la commission de contrôle suprême des Arabes israéliens, ont été conviés notamment des députés arabes et le chef de la section nord du mouvement islamique d’Israël, le cheikh Raed Salah.

Lors de leur intervention, les initiateurs de ce mouvement ont dénoncé entre autres les mesures prises ces derniers temps contre Salah, pourtant connu pour ses provocations fréquentes et ses propos hostiles à l’Etat d’Israël. Ils se sont également élevés contre l’attitude des autorités à l’égard du député Saïd Naffaa, du parti Balad, qui s’est permis de se rendre en Syrie alors que la loi interdit les voyages de parlementaires en pays ennemi.

Et dans ce contexte, ils ont annoncé qu’ils envisageaient de boycotter la compagnie aérienne israélienne El Al en guise de protestation contre les contrôles minutieux dont les Arabes font l’objet lors de leurs voyages à l’étranger.

Ils ont expliqué que leur action s'inscrivait dans le cadre de leur lutte contre les "harcèlements politiques" dont seraient victimes les dirigeants arabes et ont donc protesté contre les fouilles effectuées tant dans les aéroports que dans les passages frontaliers israéliens.

Concernant El Al, les organisateurs ont prétendu que les voyageurs arabes subissaient des "humiliations" lors des vérifications à l’aéroport, en particulier lorsqu’ils utilisaient les services de cette compagnie. Ils ont ajouté que cela faisait des années qu’ils réclamaient des changements et qu’ils recommandaient donc à leur comité d’envisager ce boycott.

Le porte-parole d’El Al, Ran Rahav, a tenu à réagir à ces accusations. Il a indiqué que les contrôles étaient effectués par les services de l’aéroport et que tous les voyageurs, sans exception, étaient soumis aux fouilles pour des raisons évidentes de sécurité. Il a ajouté : "El Al est une compagnie aérienne internationale transportant chaque année des millions de voyageurs. Notre société est en contact permanent avec la commission de contrôle des Arabes israéliens et œuvre en coopération avec ses représentants afin de procurer les services les meilleurs et les plus efficaces à ses passagers arabes tout en veillant à leur sécurité".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi