Le Hamas affirme respecter une trêve avec Israël signée en novembre

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

       Le Hamas affirme respecter une trêve avec Israël signée en novembre

Article paru dans "Le Monde" le 17/09/07

Le mouvement islamiste Hamas a affirmé dimanche respecter un accord de trêve conclu en novembre 2006 entre l'Autorité palestinienne et l'Etat hébreu, craignant une offensive israélienne dans la bande de Gaza en riposte aux tirs de roquettes.

Israël a rejeté ces déclarations, les qualifiant de "risibles" en raison notamment de la poursuite des tirs palestiniens.

"Le gouvernement (limogé du Hamas) confirme qu'il applique les décisions du gouvernement d'union nationale, particulièrement l'accalmie des deux côtés", israélien et palestinien, a déclaré un porte-parole du Hamas, Tahar al-Nounou.

Selon lui, le gouvernement a tenu à réaffirmer qu'il respectait cette trêve "car nous sommes en plein mois du ramadan saint et nous voulons donner la chance aux Palestiniens de vivre en sécurité et ouvrir les points de passage afin qu'entrent les marchandises".

Les dirigeants du Hamas à Gaza ont redoublé ces derniers jours de prudence dans leurs déplacements et réduit leurs apparitions publiques de crainte d'opérations militaires israéliennes à grande échelle ou d'assassinats ciblés.

Jeudi, le Hamas avait demandé aux groupes armés palestiniens de pas lancer d'attaques contre les points de passage entre le territoire et Israël.

L'Etat hébreu accuse toutefois les islamistes du Hamas, qui contrôlent Gaza après un coup de force armé mené à la mi-juin, de ne rien faire pour faire cesser les tirs, pour la plupart revendiqués par le Jihad islamique. Celui-ci rejette toute trêve dans les attaques avec Israël.

Le Hamas a salué une attaque palestinienne le 11 juin qui a blessé soixante-neuf soldats israéliens dormant dans leur base près de la frontière nord de la bande de Gaza.

"Il n'est pas question d'aboutir à quelque accord de cessez-le-feu avec eux. Il s'agit d'une organisation terroriste considérée comme telle par la communauté internationale et qui a pris le pouvoir à la suite d'un putsch", a affirmé à l'AFP la porte-parole du gouvernement israélien, Miri Eisin.

Israël a accepté en novembre 2006 de retirer ses troupes présentes dans la bande de Gaza en échange de l'arrêt de tirs de roquettes, qui se sont néanmoins poursuivis, faisant voler en éclat cet accord après plusieurs semaines.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi