Le général Gaby Ashkenazi prend le commandement de Tsahal.

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
          Le général Gaby Ashkenazi prend le commandement de Tsahal.
 
Le 14/02/07, Le 19e chef d’état-major des forces de sécurité israéliennes reçoit ce matin d’Ehud Olmert à la présidence du Conseil, ses galons et son investiture formelle.
Sept mois à peine après le déclenchement de la deuxième guerre du Liban et moins d’un mois après la démission du général Dan Halutz, Gaby Ashkenazi prend officiellement les commandes de l'armée israélienne.
«Tsahal est une armée forte et c’est la meilleure garantie d’un Etat d’Israël fort» a affirmé le chef d’état-major sortant, alors qu’il prenait congé des membres de la Commission des Affaires étrangères et de la Knesset, qui lui ont rendu hommage, après n’avoir pas ménagé les critiques à son égard pour sa conduite du conflit contre le Hezbollah. Effie Eytam, l’un de ses plus virulents adversaires mais aussi son ancien compagnon d’armes, a tenu à lui rendre hommage. « Dan s’est comporté en vrai pilote. Il est resté aux commandes, même quand son appareil a été touché » a déclaré le député PNR. Ce à quoi le général Halutz a répondu que le plus dur n’avait pas été de maintenir le cap, mais «de se faire tirer dans le dos par son copilote».
 
Des propos que Dan Halutz destinait à certains membres de l’état-major, mais aussi au chef du gouvernement et au ministre de la Défense, dont il s’était plaint de ne pas avoir obtenu suffisamment de soutien.
C’est dans ce climat difficile que le général Gaby Ashkenazi va prendre le relais. Alors qu’il avait quitté l’armée en 2005, après qu’Ariel Sharon lui ait préféré Dan Halutz à la tête de Tsahal, Gaby Ashkenazi avait été appelé en mai dernier par Amir Peretz pour occuper la direction générale du ministère de la Défense. C’est de ce poste qu’il avait observé le déroulement de la guerre du Liban, position qui le met à l’abri des recommandations que pourrait formuler la Commission Winograd sur la conduite des responsables militaires et politiques durant le conflit de l’été dernier.
 
Le général Ashkenazi devra ressouder les rangs des forces de sécurité et apaiser les tensions qui se sont fait jour au lendemain de la guerre. Mais le nouveau chef d’état-major devra également se consacrer à adapter et à entraîner Tsahal aux nouvelles menaces stratégiques qui pèsent sur l’Etat hébreu. «Une des premières missions de Gaby Ashkenazi sera de préparer l’armée israélienne à la possibilité d’une nouvelle escalade à la frontière nord» a estimé pour sa part le ministre israélien de la Défense.

Le général Dan Halutz qui rejoint le cadre de réserve de l’armée de l’air, pourra continuer à former les nouveaux élèves pilotes.
 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi