Le 29/01/07,Israël: un kamikaze palestinien tue trois personnes à Eilat

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
            Israël: un kamikaze palestinien tue trois personnes à Eilat

EILAT,le 29/01/07 - Un kamikaze palestinien a fait exploser sa bombe lundi dans une boulangerie de la station balnéaire d'Eilat, tuant trois personnes, commettant le premier attentat suicide en Israël depuis neuf mois.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a promis une "lutte sans répit contre les terroristes et leurs commanditaires", après l'attentat revendiqué par le groupe radical Jihad islamique et les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa liées au mouvement Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.

Selon des sources médicale et policière, trois personnes ont été tuées et plusieurs blessées dans l'attaque qui a visé une boulangerie à 09H40 (07H40 GMT) dans le centre commercial "Isidore" à Eilat, une ville sur la mer Rouge frappée pour la première fois par un attentat.

Le kamikaze a fait exploser la bombe qu'il transportait dans un sac à dos dans la boulangerie Lehamim. Il a péri dans l'explosion. "Après avoir examiné les lieux, nous sommes parvenus à la conclusion que l'explosion a été causée par un kamikaze", a déclaré Bruno Stein, chef de la police d'Eilat. La police a établi des barrages aux entrées de la ville. Des débris humains ont été projetés à la ronde en raison de la puissance de l'explosion, selon des témoins. Dans des appels téléphonique à l'AFP à Gaza, des porte-parole du Jihad islamique et des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa ont revendiqué l'attentat, en affirmant que le kamikaze s'appelait Mohammad Fayçal Al-Siksek, était âgé de 21 ans et originaire de Gaza. Un porte-parole du Jihad islamique a ensuite affirmé que le kamikaze était arrivé à Eilat depuis le territoire jordanien et que l'attentat avait été "planifié durant sept mois".

Eilat fait face à la ville jordanienne d'Aqaba. Cependant le gouvernement jordanien a démenti ces affirmations, affirmant que l'auteur de l'attentat n'était jamais entré dans le royaume. Après l'attaque, le poste-frontière israélo-égyptien de Taba a été fermé et les mesures de sécurité ont été renforcées dans le Sud-Sinaï, en Egypte. Les autorités égyptiennes ont affirmé que le kamikaze n'était pas venu d'Egypte. La Maison Blanche a "fermement condamné" l'attentat et dénoncé "les groupes palestiniens, dont le Hamas, qui conduisent de telles actions barbares". Le porte-parole du gouvernement israélien, Avi Pazner, a condamné l'attaque affirmant que "(...) même lorsque les Palestiniens s'entretuent, ils trouvent le temps de massacrer des civils israéliens innocents". Il se référait aux affrontements entre les mouvements rivaux Fatah et Hamas, qui ont fait 32 morts depuis jeudi dans la bande de Gaza.

De son côté, Yasser Abed Rabbo, membre du Comité exécutif de l'OLP et qui accompagne M. Abbas au sommet de l'Union africaine à Addis Abeba, a affirmé: "Nous rejetons ces actes et croyons qu'ils ne sont pas dans l'intérêt de la cause palestinienne". Cependant le porte-parole du Hamas, qui contrôle le gouvernement, a estimé que l'attentat constituait "une réponse naturelle aux crimes de l'occupant (israélien) contre notre peuple avec la poursuite du blocus, des incursions, des assassinats et des arrestations en Cisjordanie et à Gaza". Le Hamas n'a pas revendiqué d'attentat en Israël depuis près de deux ans.

L'attentat survient quelques jours avant une réunion prévue le 2 février à Washington du quartette (Etats-Unis, ONU, Union européenne, Russie), pour tenter de trouver les moyens de relancer le processus de paix israélo-palestinien. En outre, un sommet est prévu en février entre le Premier ministre israélien Ehud Olmert, M. Abbas et la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice. Le dernier attentat suicide en Israël remonte au 17 avril 2006. Il avait fait onze morts (bien: onze) et avait été revendiqué par le Jihad islamique.


Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi