Le 27/12/06 PO: Olmert doit décider d'une possible reprise des attaques à Gaza

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
      PO: Olmert doit décider d'une possible reprise des attaques à Gaza

JERUSALEM, le 27/12/06 - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert devait décider mercredi d'une éventuelle reprise des attaques dans la bande de Gaza après que deux Israéliens ont été blessés par une roquette palestinienne, a-t-on indiqué à la présidence du conseil.

Deux adolescents ont été blessés mardi, dont l'un grièvement, par l'explosion d'une roquette dans la ville de Sdérot dans le sud d'Israël. "Le Premier ministre va consulter le ministre de la Défense (Amir Peretz) pour savoir quelle sera la réaction d'Israël après cette très grave violation d'un cessez-le-feu qui n'a pas été respecté du côté palestinien puisque plus de 60 roquettes ont été tirées à partir de la bande de Gaza", a affirmé Miri Eisin, porte-parole de M. Olmert. "Jusqu'à présent, Israël a mené une politique de retenue, mais comme l'a souligné le Premier ministre cette retenue à des limites", a-t-elle ajouté. La porte-parole faisait allusion à un cessez-le-feu conclu le 26 novembre entre Israël et les groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza. En vertu de cet accord, l'armée israélienne a quitté la bande de Gaza et s'est engagée à ne pas y lancer d'attaques, tandis que les Palestiniens ont promis de s'abstenir de tirer des roquettes contre Israël. Le Jihad islamique, un groupe radical, a en revanche poursuivi ses tirs. Amir Peretz, le chef du parti travailliste ainsi que les responsables de l'armée se sont déclarés ces derniers jours favorables à la reprise des attaques israéliennes contre les groupes palestiniens tirant des roquettes. Selon la radio militaire, le ministre de la Défense préconise non pas une opération terrestre de grande envergure ou une reprise des liquidations ciblées, mais de recourir à nouveau à des attaques aériennes ponctuelles visant des membres de groupes armés palestiniens tirant des roquettes. "Il faut réagir rapidement, nous avons fait preuve d'un maximum de retenue mais on ne peut pas permettre de transformer une ville entière comme Sdérot en un cimetière", a pour sa part affirmé le ministre travailliste des Infrastructure, Binyamin Ben Eliezer, à la radio publique. Le chef du Shin Beth, le service de sécurité intérieure, Youval Diskin, avait en revanche souligné dimanche au cours d'un conseil des ministres qu'une relance des attaques risquait d'empêcher tout processus politique après la rencontre samedi entre M. Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas. Selon Youval Diskin, si l'armée israélienne reprend ses attaques, les "différentes factions palestiniennes qui se combattaient les unes contre les autres vont refaire front commun contre Israël". Le chef de l'opposition de droite Binyamin Netanyahu a pour sa part critiqué le gouvernement et appelé à une "opération terrestre dans les zones du nord de la bande de Gaza d'où sont tirées les roquettes" et à la reprise du contrôle de la zone frontière entre le sud de la bande de Gaza et l'Egypte pour empêcher la contrebande d'armes.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi