Le 25/01/07, Le président pourrait se retirer temporairement

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                                Le président pourrait se retirer temporairement


Le 25/01/07, Le président de l’Etat Moché Katsav tiendra cet après midi mercredi 24 janvier une conférence de presse où il annoncera s’il démissione ou demande à la Knesset de le démettre de ses fonctions de façon temporaire.

L’avocat du président Me Tsion Amir a déclaré ce matin à la radio Galé Tsahal que la position du président serait en accord avec celle de la cour suprême. Le conseiller juridique du gouvernement, Menny Mazouz, a conseillé au président de demander à la Knesset de le démettre de ses fonctions dans le cas où serait présenté un brouillon d’acte d’accusation. Mazouz décidera définitivement de l’inculaption du président après l’audience qui a été accordée à ce dernier.

« C’est un moment difficile et embarrassant pour tout le monde » a déclaré l’avocat. « Le citoyen numéro un est accusé. C’est un cas où les preuves fournies sont problématiques. On espérait et on s’attendait à ce que Mazouz décide autrement. Chaque témoignage comporte des difficultés au niveau des preuves. Je pense que si Mazouz donne à Katsav la possibilité d’une audience c’est qu’il sait que le cas est compliqué ». Me Amir a déclaré que les nouvelles preuves qui seront apportées au cours de l’audience feront changer la décision de Mazouz et éviteront la présentation de l’acte d’accusation. Les avocats du président ont déclaré que ce dernier était décidé à se battre pour prouver son innocence et à montrer que ces accusations sont fausses et qu’on essaie de le pousser à démissioner.

Selon le deuxième avocat du président, Me David Libaï, il se peut que Katsav se démette de ses fonctions. «  Je pense que c’est peut être son dernier jour dans la résidence présidentielle bien qu’il puisse continuer à remplir son rôle ». Libaï a annoncé que le président s’en tiendra à son engagement et démissionera s’il est inculpé.

S’il est inculpé, le président sera accusé d’agressions sexuelles sur 4 femmes qui travaillaient sous ses ordres. Dans le dossier de la plaignante Alef, son assistante au ministère du Tourisme dans les années 1998 et 1999, Katsav serait accusé de viol et acte indécent. De plus il pourrait être accusé d’avoir imposé des relations sexuelles à Youd qui travaillait à la résidence du président dans les années 2003 et 2004. Au sujet de la troisième plaignante, Alef 2, il serait accusé d’avoir imposé des relations sexuelles, d’harcèlement sexuel et d’avoir profité de son autorité pour arriver à ses fins.

De plus le président pourrait être accusé d’avoir utilisé l’argent public à des fins privées : fraude, corrutpion, abus de confiance, et fraude aggravée. Par ailleurs, il risque d’être inculpé pour subornation de témoin et entrave à la justice.

Les dossiers des 8 autres femmes qui ont porté plainte contre le président ont été fermés car il y a prescription, mais elles serviront de témoins pour renforcer l’accusation.

Les dossiers des écoutes secrètes et des grâces présidentielles ont été fermés faute de preuves.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi