Le 05/01/07, Obsèques de Teddy Kollek au Mont Herzl

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                         Obsèques de Teddy Kollek au Mont Herzl

m2.jpgLe 05/01/07 : Jeudi, l’ancien maire de Jérusalem Teddy Kollek z"l, décédé en début de semaine à l’âge de 95 ans, a été inhumé dans la capitale. Son cercueil a été placé, dès 8h30, sur l’esplanade de la municipalité qu’il a dirigée pendant 28 ans, place Safra.

Des milliers de personnes ont alors défilé, avec un grand recueillement, devant sa dépouille. Vers 11 heures, le cortège funèbre a pris son départ en direction du Mont Herzl où Teddy Kollek devait être inhumé un peu plus tard parmi les grands de la Nation. Sur le parcours du convoi mortuaire, des milliers de résidents de la ville se sont tenus pour rendre un dernier hommage à celui qui avait tant œuvré pour la capitale d’Israël.

Dès l’arrivée du cortège au Mont Herzl, la cérémonie a débuté en présence de l’épouse et des enfants de Teddy Kollek, du président de l’Etat Moché Katsav et de son épouse, du Premier ministre Ehoud Olmert, de la présidente de la Cour suprême Dorith Beinish, du vice-Premier ministre Shimon Pérès et de la présidente de la Knesset Dalia Itsik.

La parole a été donnée au Premier ministre Ehoud Olmert, à la présidente de la Knesset Dalia Itsik et au fils du défunt, Amos Kollek qui a également récité le Kaddish en mémoire de son père.

Dans le discours qu'il a prononcé, Amos Kollek a notamment déclaré que Teddy Kollek n’était pas un père facile, expliquant : "L’exemple qu’il nous donnait était impossible à suivre, je ne connais personne d’autre comme lui. Je tiens à dire ma mère : tu as choisi le meilleur des hommes et lui a fait un choix encore meilleur en te choisissant". Il a ajouté : "Je n’ai pas besoin de raconter tout ce qu’a fait notre père au cours de sa vie, cette ville parle d’elle-même, partout où vous regardez, notre père s’y trouve".

Le Premier ministre, prenant la parole à son tour, a rappelé combien la ville était chère à Teddy Kollek, à tel point qu’il ne supportait pas ceux qui la salissaient et surtout "ceux qui n’aimaient pas Jérusalem’’. Il a ensuite évoqué l’œuvre de construction réalisée par Kollek dans la capitale d’Israël.

La fille de Teddy Kollek, Osnat, s’adressant plus tôt à la foule rassemblée sur la place Safra, s’était écriée : "Mon père me disait toujours que malgré les moments difficiles qu’elle traversait, Jérusalem vaincrait".

Teddy Kollek a été nommé à la tête de la municipalité de Jérusalem en 1965 et a conservé le poste de maire pendant 28 ans.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi