La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni appelle Olmert à démissionner

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni appelle Olmert à démissionner

JERUSALEM, le 02/05/07 - La ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni a demandé mercredi au Premier ministre Ehoud Olmert de démissionner, suite aux conclusions accablantes du rapport de la commission d'enquête sur la guerre au Liban. M. Olmert a réaffirmé son intention de rester au pouvoir.

"Je lui ai dit que la démission serait pour lui la bonne chose à faire", a commenté Mme Livni devant la presse, après un entretien avec le chef du gouvernement -son principal rival au sein du parti centriste Kadima dont elle a déclaré vouloir prendre la tête.

Considérée comme une étoile montante de la politique israélienne et un possible successeur de M. Olmert à la tête du gouvernement, Tzipi Livni est la plus haute responsable politique jusqu'à présent à réclamer son départ. Tzipi Livni souhaite elle rester au gouvernement, "pour (s') assurer que des progrès seront apportés".

Selon Tzipi Livni, la coalition actuellement au pouvoir peut rester en place sans nouvelles élections, le système parlementaire autorisant un changement de direction à la tête de Kadima, arrivé en tête lors des dernières élections législatives en mars 2006.

La ministre a ajouté qu'elle se porterait candidate à la direction du parti lors des prochaines primaires -dont la date n'a pas été fixée- de la formation centriste fondée par l'ancien Premier ministre Ariel Sharon. "Ce n'est pas une question personnelle entre moi et le Premier ministre (Olmert)", a-t-elle affirmé. Le président du groupe parlementaire du parti, Avigdor Yitzhaki, a de son côté démissionné mercredi en signe de protestation contre M. Olmert, selon des responsables de Kadima.

Dès la publication lundi des conclusions du rapport Winograd sur le conflit au Liban, accablantes pour le Premier ministre, le ministre de la Défense Amir Peretz et l'ancien chef d'état-major Dan Haloutz, Ehoud Olmert a souligné qu'il ne démissionnerait pas. Il l'a réaffirmé mercredi devant les députés de Kadima, selon son porte-parole.

Le conflit du Liban avait débuté le 12 juillet dernier, après la mort de trois soldats israéliens et la capture de trois autres par le Hezbollah libanais. Il s'était achevé 34 jours plus tard sans qu'aucun des deux objectifs affichés par l'Etat hébreu soit atteint -ni le retour des soldats capturés, ni l'élimination du mouvement chiite

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi