Israël: Royal se recueille au mémorial de Yad Vashem

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                 Israël: Royal se recueille au mémorial de Yad Vashem

JERUSALEM - Au dernier jour de sa visite au Proche-Orient, dont Israël est l'ultime étape, Ségolène Royal s'est recueillie lundi matin au mémorial de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem.

"On est secoué au plus profond de soi, et l'on partage l'insubmersible volonté d'Israël et la soif de justice. Ceux et celles qui sont revenus et qui ont reconstruit les racines en portant, malgré tout cela, les forces de vie sont les véritables héros de notre temps", a écrit la candidate socialiste sur le livre d'or au terme de sa visite d'une heure du mémorial. Elle n'a pas fait de déclaration à la presse.

Elle a déposé une couronne de fleurs sur l'un des monuments, juste à côté de celles déposées au nom de l'UMP Paris par Françoise de Panafieu, qui effectue également une visite dans l'Etat hébreu.

Situé sur la colline du Souvenir à l'ouest de Jérusalem, le mémorial de Yad Vashem a été créé en 1953 par une loi du Parlement israélien, la Knesset, en mémoire des six millions de victimes juives des camps d'extermination nazis entre 1933 et 1945. Il rassemble des monuments, musées, et un centre d'archives et de recherche.

Ségolène Royal était attendue à 15h, heure de Paris, à la Knesset pour s'y entretenir avec le leader du Parti travailliste et ministre de la Défense Amir Peretz, dont le parti est le deuxième en nombre de sièges (19 sur 120) après Kadima (29 sièges), parti centriste d'Ehoud Olmert. Elle devait aussi rencontrer des parlementaires travaillistes.

Le point d'orgue de la journée sera son entrevue à 17h30, heure française, à la Knesset avec le Premier ministre Ehoud Olmert, au lendemain de sa rencontre à Gaza avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Partisane d'une diplomatie "franche", la candidate pour l'Elysée avait fait part vendredi de son intention de parler aux dirigeants de l'Etat hébreu des survols par l'aviation israélienne des positions de la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au Liban) au Sud-Liban. Elle s'y était rendue vendredi matin pour rencontrer les casques bleus français, dans le cadre de sa visite de deux jours et demi au Liban.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi