Israël reçoit une liste de détenus palestiniens pour un échange avec le soldat Shalit

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël reçoit une liste de détenus palestiniens pour un échange avec le soldat Shalit

JERUSALEM, le 09/04/07 - Israël a confirmé dimanche avoir reçu une liste de prisonniers palestiniens en vue d'un échange avec le caporal Gilad Shalit, premier signe concret et apparent dans les efforts pour libérer le soldat après neuf mois de crise.

"Nous avons reçu une liste de plusieurs centaines de Palestiniens, dont beaucoup ont du sang sur les mains", et que les Palestiniens veulent échanger contre Gilad Shalit, a déclaré un haut responsable israélien sous le couvert de l'anonymat.

Israël entend par "prisonniers avec du sang sur les mains" quiconque ayant participé ou perpétré des attaques contre des soldats ou des citoyens israéliens.

"Nous avons progressé d'un pas, mais il reste du temps avant de revoir Shalit", a indiqué le haut responsable israélien. La liste compterait 450 personnes, a indiqué une source au sein du gouvernement palestinien. Les chefs palestiniens du Fatah et du Front populaire de Libération de la Palestine (FPLP), Marwan Barghouthi et Ahmed Saadat, figurent sur la liste, selon le ministre de l'Information palestinien. "D'après ce que je sais, les noms de Marwan Barghouthi et Ahmed Saadat sont sur la liste", a affirmé dimanche le ministre, Moustapha Barghouthi. Tout progrès pour libérer Gilad Shalit "dépend de l'attitude d'Israël.

Tout dépend d'Ehud Olmert (le Premier ministre israélien). Il y aura des progrès si Olmert répond de manière positive", a insisté M. Barghouthi. Il a souligné que les Palestiniens entendaient également libérer les prisonniers purgeant des longues peines. Au total, quelque 9.500 Palestiniens sont emprisonnés en Israël. Le ministre israélien des Affaires sociales, Isaac Herzog, a précisé que M. Olmert réunirait le cabinet de sécurité dans la semaine pour étudier les critères de libération des prisonniers palestiniens. Israël devrait "réévaluer et reformuler les critères pour la libération de prisonniers palestiniens, y compris ceux qui ont du sang sur les mains", a estimé M. Herzog. Le ministre faisait référence à la politique traditionnelle israélienne de refuser de libérer des Palestiniens ayant perpétré ou planifié des attaques anti-israéliennes, même si ce genre de libération ont déjà eu lieu dans le passé.

La remise de la liste des détenus palestiniens par des médiateurs égyptiens est le premier signe concret et visible d'un progrès dans les efforts pour libérer Gilad Shalit, capturé le 25 juin par trois groupes armés aux abords de la bande de Gaza, dont la branche armée du mouvement islamiste Hamas. Israël avait par la suite lancé de vastes opérations militaires dans la bande de Gaza, au cours desquelles plusieurs centaines de Palestiniens ont été tués alors que le territoire a été presque hermétiquement bouclé. "Le Premier ministre Ismaïl Haniyeh a indiqué qu'il y avait des progrès dans le dossier Shalit. J'ai espoir qu'il soit rapidement réglé car cela aura des répercussions sur la fin du siége politique et économique infligé au peuple palestinien", a déclaré Azzam al-Ahmed, le vice-premier ministre palestinien.

Le père de Gilad Shalit s'est lui contenté de déclarer: "Nous attendons patiemment la libération de Gilad". La révélation de la transmission de cette liste intervient deux jours après des propos très optimistes du président palestinien Mahmoud Abbas. "Je voudrais vous dire que nous entreprenons des efforts pour la libération de Shalit et que ces efforts vont bientôt aboutir. Nous sommes optimistes. Il sera libéré sous peu", avait déclaré M. Abbas à la chaîne française France 24.



Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi