Israël lance un programme de formation à la guerre cybernétique pour la jeunesse

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Invoquant une menace virtuelle croissante émanant de l'Iran, le gouvernement israélien a inauguré lundi soir un programme national pour entrainer les adolescents âgés de 16 à 18 ans à de futurs rôles dans des guerres cybernétiques dans la communauté militaire et des renseignements.

"La menace des attaques cybernétiques contre Israël provient de l'Iran et des autres éléments", a souligné le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie d'inauguration à Ashkelon, selon un communiqué.

"Nos systèmes vitaux sont des cibles d'attaques et cela ne fera qu'augmenter car nous entrons dans l'ère numérique. Nous renforçons notre capacité à gérer ces menaces et construisons un Dôme de Fer numérique", a-t-il expliqué, faisant référence au système de défense anti-missile employé par la Force aérienne israélienne.

Le Bureau cybernétique national israélien (INCB), agence établie par M. Netanyahu plus tôt l'année dernière, dirige le programme de trois ans, qui a pour but de développer des expertises en cybernétique et informatique parmi les étudiants des communautés défavorisées.

La sécurité virtuelle est devenue une priorité nationale en Israël ces dernières années, avec des ressources considérables investies dans la protection des réseaux informatiques militaires et civils du pays utilisés dans la production d'énergie, entre autres.

Dans une interview rare publiée le mois dernier dans le quotidien Yediot Aharonot, Shin Bet, service de sécurité israélien, a révélé que son unité cybernétique SIGINT avait déjoué un nombre indéfini d'attaques iraniennes contre les réseaux informatiques stratégiques du pays au cours des trois dernières années.

En raison de ce type de menaces en hausse, le programme de la jeunesse est le dernier d'une série d'initiatives visant à situer et recruter ce que l'armée appelle "guerriers cybernétiques".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi