Israël et le Hezbollah libanais ont échangé des dépouilles et un prisonnier

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
  Israël et le Hezbollah libanais ont échangé des dépouilles et un prisonnier

NAQOURA, le 16/10/07- Le Hezbollah et Israël ont procédé lundi à un échange, l'Etat hébreu remettant un prisonnier et les dépouilles de deux militants du mouvement chiite libanais contre les restes d'un Israélien et des informations sur le pilote israélien disparu au Liban en 1986, Ron Arad.

Le prisonnier et les dépouilles sont arrivés à Naqoura à bord d'un convoi de neuf voitures du Hezbollah et de trois véhicules du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a rapporté un correspondant de l'AFP.

Il s'agissait des corps de deux militants du Hezbollah tués durant la guerre de 34 jours contre Israël, déclenchée le 12 juillet 2006 après la capture par le mouvement chiite de deux soldats israéliens.

Un combattant du Hezbollah capturé par les Israéliens pendant le conflit était également inclus dans l'échange. Il s'agit d'Hassan Naïm Akil, la cinquantaine, qui aurait perdu la raison après sa capture.

En contrepartie, Israël a reçu la dépouille d'un immigrant d'origine éthiopienne mort noyé dans les eaux israéliennes en 2005 et dont le cadavre avait été emporté vers la côte libanaise, puis récupéré par le Hezbollah.

"Dans le cadre de l'échange, le Hezbollah va fournir à Israël des informations sur Ron Arad", a déclaré un haut responsable israélien à l'AFP.

Dans un communiqué officiel, la Présidence du gouvernement israélien a annoncé que l'échange constituait "une nouvelle étape dans la négociation, par l'intermédiaire de l'ONU, pour ramener nos soldats", en allusion à Ron Arad et aux soldats Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, enlevés le 12 juillet 2006 par le Hezbollah.

La Présidence du gouvernement a précisé que le prisonnier du Hezbollah avait été "libéré pour raisons médicales".

Le Hezbollah a annoncé qu'il révèlerait les détails de cette opération mardi dans une conférence de presse.

Ron Arad, dont l'avion a été abattu au-dessus du Liban sud en 1986, avait été capturé par des miliciens chiites libanais du mouvement pro-syrien Amal.

Le responsable du service de sécurité d'Amal, Moustapha Dirani, ensuite enlevé en 1994 au Liban par un commando israélien, l'aurait livré au Hezbollah, qui l'aurait détenu au sud de la Békaa où sa trace a été perdue.

En janvier 2004, Moustapha Dirani a été libéré dans le cadre d'un échange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah, suite à une médiation allemande.

Une seconde étape de l'échange, qui n'a toujours pas eu lieu, prévoyait l'obtention par Israël d'informations sur Ron Arad contre la libération du Libanais Samir Kantar.

Samir Kantar avait été condamné à 542 ans de prison pour avoir tué un civil israélien et sa fille ainsi qu'un policier en 1979 en Israël, lors d'une opération commando lancée à partir du Liban.

Israël a accusé l'Iran de détenir Ron Arad, ce que Téhéran a nié.

Le journal arabe Asharq Al-Awsat avait affirmé dimanche que les deux soldats israéliens capturés par le Hezbollah avaient été transférés en Iran et pourraient être libérés dans le cadre d'un échange sous médiation allemande.

Ces informations ont été dénoncées comme n'ayant "aucun sens" par un haut responsable du gouvernement israélien, qui a ajouté que les négociations pour leur libération étaient menées sous l'égide de l'ONU et de l'Allemagne.

Le 29 janvier 2004, Israël avait libéré près de 450 prisonniers - en majorité des Palestiniens et des Arabes - en échange d'un homme d'affaires israélien Elhanan Tannenbaum, et des corps de trois soldats, Adi Avitan, Benyamine Avraham et Omar Sawaid.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi