Israël: Ehud Olmert à nouveau entendu sur un scandale financier

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
            Israël: Ehud Olmert à nouveau entendu sur un scandale financier

JERUSALEM, le 11/10/07 - Le Premier ministre israélien Ehud Olmert devait à nouveau être interrogé jeudi dans le cadre d'une enquête sur son implication dans un scandale financier, a indiqué le porte-parole de la police.

"Les enquêteurs de la police doivent se rendre à la résidence officielle de M. Olmert à 09H00 locales (07H00 GMT) et commencer à l'interroger une heure plus tard", a indiqué à l'AFP ce porte-parole, Micky Rosenfeld.

Ehud Olmert a déjà été interrogé mardi pendant cinq heures sur cette affaire et averti que ses propos pourraient être utilisés contre lui en cas de poursuites judiciaires.

Après ce nouvel interrogatoire, la police devra établir son rapport et décider le cas échéant de recommander des poursuites contre M. Olmert.

Le Premier ministre est soupçonné d'être intervenu, alors qu'il était ministre des Finances par intérim en 2005, en faveur d'un homme d'affaires australien, Frank Lowy, initialement candidat à la reprise d'une partie du capital de la banque Leumi, la deuxième du pays.

En marge de cet interrogatoire, le Contrôleur de l'Etat d'Israël, Micha Lindenstrauss, a empêché le limogeage déguisé du comptable général du ministère des Finances, Yaron Zelecha, qui a révélé ce scandale de la Banque Leumi.

M. Lindenstrauss, qui est chargé de superviser la gestion des institutions publiques, a émis lundi soir un ordre intérimaire maintenant M. Zelecha à son poste, arguant de ses prérogatives lui permettant d'octroyer sa protection aux hauts fonctionnaires qui révèlent des affaires de corruption.

Le ministre des Finances, Roni Bar-On, a en conséquence décidé de surseoir au remplacement de M. Zelecha par Shuki Oren, qui devait être approuvé dimanche par le cabinet israélien.

M. Lindenstrauss est à l'origine de plusieurs autres enquêtes de police contre M. Olmert ordonnées par le Procureur général de l'Etat et conseiller juridique du gouvernement, Menahem Mazouz, notamment des transactions immobilières frauduleuses et des nominations politiques abusives.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi