''Israël doit aider le Fatah''

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                                              ''Israël doit aider le Fatah''

Le 18/06/07, Le nouveau cabinet d’urgence palestinien, formé par le chef de l’AP Abou Mazen, a prêté serment dimanche après-midi à Ramallah. Il est dirigé par Salam Fayed, également responsable des finances et des affaires extérieures de l’Autorité palestinienne.

Après cette investiture, le Fatah est satisfait de la réaction de la communauté internationale qui a décidé de reconnaître le nouveau cabinet et de renouveler son aide financière à l’AP. De son côté, le Hamas s’obstine à affirmer que le "gouvernement" de Salam Fayed n’est pas légitime et que celui d’Ismaïl Haniyeh continue à fonctionner depuis la bande de Gaza.

Mais le Fatah ne se contente pas de cette reconnaissance. Dans l’entourage d’Abou Mazen, on trouve tout naturel de faire appel à Israël pour solliciter son aide, que ce soit en Judée-Samarie ou dans la bande de Gaza. Un haut responsable de l’AP a précisé avec aplomb : "Les opérations israéliennes ont détruit totalement nos infrastructures en Judée-Samarie. Vous devez à présent faire en sorte que les forces de sécurité palestiniennes puissent circuler librement et ne pas les gêner lors de leurs entraînements".

Il a ajouté que la relance des pourparlers donnerait aux Palestiniens l’occasion d’entrevoir un nouvel horizon diplomatique. Quant au renouvellement des transferts de fonds, il devrait permettre à Abou Mazen de payer les salaires des employés de l’AP.

Les Palestiniens profitent de l’occasion pour réclamer l’application du programme du général américain Keith Dayton qui a proposé, ni plus ni moins, la levée d’un grand nombre de postes de contrôle en Judée-Samarie. Ils revendiquent en outre la libération de nombreux "détenus" qui sont en fait des terroristes et en premier lieu, celle de l’ancien chef des Tanzim Marwan Barghouty, condamné à cinq peines de réclusion à perpétuité pour les crimes qu’il a commis en planifiant des attentats contre des Israéliens. Ils prétendent que de telles mesures permettront de renforcer la popularité d’Abou Mazen et d’affirmer l’autorité du Fatah dans la rue palestinienne.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi