Israël accuse Damas de soutenir le « terrorisme »

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                           Israël accuse Damas de soutenir le « terrorisme »

Article paru dans "L'Orient" le 10/09/07

Un ministre israélien a accusé hier la Syrie « d’encourager le terrorisme », trois jours après que Damas eut affirmé que l’aviation israélienne avait violé son espace aérien.
Interrogé sur cet incident à la radio publique, le ministre des Retraités, Rafi Eitan, qui est également membre du cabinet de sécurité, a affirmé : « Ceux qui pensent que les Syriens sont prêts à s’asseoir à la table des négociations se trompent. » « Les Syriens ne peuvent pas affirmer vouloir la paix et encourager le terrorisme », a ajouté M. Eitan, en faisant notamment allusion à l’aide militaire fournie par Damas au Hezbollah, qu’Israël a combattu pendant un mois l’été dernier.

M. Eitan est le premier responsable israélien à briser le mutisme officiel au sujet des accusations portées par la Syrie, qui a affirmé que sa DCA (défense antiaérienne) avait tiré jeudi à l’aube sur des appareils israéliens ayant violé son espace aérien. M. Eitan a par ailleurs critiqué les médias israéliens en les exhortant à « adopter un profil bas » dans cette affaire et à ne pas donner des détails sur l’objectif de l’intrusion des appareils israéliens. Jusqu’à présent, les autres ministres et responsables militaires ont refusé de faire le moindre commentaire sur cette affaire qui est couverte par une stricte censure militaire. Le Premier ministre, Ehud Olmert, a « donné pour consigne aux ministres de ne pas souffler mot sur l’incident lié à la Syrie », a déclaré à l’AFP un haut responsable israélien.

Les journalistes, qui ont coutume de battre la semelle devant la salle où se tient le Conseil des ministres hebdomadaire dans l’espoir d’y grappiller des informations auprès des membres du gouvernement, ont été directement conduits d’autorité, hier, pour la première fois, dans la salle où se tiennent les points de presse officiels.


Des commentateurs ont toutefois relevé que M. Olmert et plusieurs responsables militaires avaient affiché, quelques heures après l’incident, leur satisfaction. Les médias ont notamment cité des responsables qui se félicitent du fait que la « capacité de dissuasion » de l’armée israélienne, sérieusement ébranlée durant la guerre du Liban l’été dernier, avait été rétablie.


De son côté, la Turquie a demandé des explications à Israël, son principal allié dans la région, au sujet de deux réservoirs de carburant retrouvés dans le sud-est du pays après le survol du territoire syrien par des avions israéliens, avait-on indiqué de source diplomatique turque. Selon les journaux turcs, ces réservoirs appartiennent à des appareils F-15 utilisés par l’aviation israélienne.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi