Ismaïl Haniyeh: le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                Ismaïl Haniyeh: le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël

TEHERAN - Le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh a juré vendredi en visite à Téhéran que son gouvernement dirigé par le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël et poursuivra le combat pour la libération de Jérusalem.

"Les arrogances américaine et sioniste exigent de nous que nous approuvions l'usurpation des terres palestiniennes et que nous arrêtions la guerre sainte et la résistance et que nous acceptions les accords obtenus par l'ennemi sioniste par le passé", a déclaré Ismaïl Haniyeh devant des milliers de musulmans dans un discours prononcé à l'université de Téhéran.

"J'insiste depuis ce pupitre. Tout cela n'arrivera pas. Nous ne reconnaîtrons jamais le gouvernement sioniste usurpateur et nous continuerons notre guerre sainte jusqu'à la libération de Jérusalem", a souligné le Premier ministre palestinien.

Ismaïl Haniyeh est arrivé dans la capitale iranienne jeudi pour une visite de quatre jours pour des entretiens avec les dirigeants de Téhéran dont le président Mahmoud Ahmadinejad qui a appelé à plusieurs reprises à ce qu'Israël soit "rayé de la carte". Haniyeh doit également s'entretenir avec le Guide suprême de la révolution, l'ayatollah Ali Khamenei ainsi qu'avec l'ancien président Hashemi Rafsanjani.

Il s'agit de la première visite à l'étranger du Premier ministre palestinien depuis la prise de fonction de son gouvernement en mars.

Le porte-parole du gouvernement israélien Miri Eisin a exhorté le Hamas à reconnaître l'Etat hébreu pour permettre au processus de paix d'avancer. "Israël a dit clairement que pour avancer dans le processus de paix, il faut un gouvernement qui reconnaisse non seulement l'existence d'Israël mais également les accords passés".

Haniyeh a qualifié l'Iran de "profondeur stratégique" pour les Palestiniens dans la mesure où Téhéran et le Hamas travaillent ensemble dans leur combat contre Israël.

"Ils (les Israéliens) supposent que la nation palestinienne est seule. C'est une illusion (...) Nous avons une profondeur stratégique dans la République islamique d'Iran. Ce pays (l'Iran) est notre profondeur puissante, dynamique et stable", a-t-il dit.

Cette année, l'Iran a fourni au gouvernement du Hamas une aide de 120 millions de dollars (90,25 millions d'euros) malgré le boycottage financier international du gouvernement palestinien.

Les Etats-Unis mais aussi l'Union européenne font pression sur le gouvernement palestinien dirigé par le Mouvement de la résistance islamique pour qu'il reconnaisse l'Etat hébreu, qu'il renonce à la violence et qu'il forme un gouvernement d'unité nationale avec le parti modéré du Fatah afin de relancer le processus de paix avec Israël.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi