Ehud Barak va approuver des sanctions contre la population de Gaza

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
      Ehud Barak va approuver des sanctions contre la population de Gaza

    
Le 25/10/07, Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak doit approuver jeudi une série de sanctions contre la population civile de Gaza, dont des coupures d'électricité, en riposte aux tirs de roquettes contre le sud d'Israël.

M. Barak doit s'entretenir avec l'Etat-major et la direction de son ministère afin d'examiner et approuver "une série de restrictions" dans la bande de Gaza, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité.

"Les restrictions porteront sur les livraisons de fuel et la fourniture d'électricité à la bande de Gaza", a-t-il précisé.

Les nouvelles mesures sont destinées à mettre la pression sur la population de Gaza afin qu'elle incite les groupes armés à cesser leurs tirs de roquettes contre le sud d'Israël, que l'armée ne parvient pas à freiner.

"Nous n'avons pas d'autres choix que de prendre ces mesures. Je suppose qu'elles auront un effet, même s'il n'est pas immédiat", a déclaré à la radio militaire le vice-ministre de la Défense Matan Vilnai.

"Nous cherchons progressivement à nous désengager de la fourniture d'électricité à Gaza de façon à ce qu'ils subviennent à ce besoin par eux-mêmes", a-t-il ajouté.

Les Palestiniens considèrent ces mesures comme des punitions collectives contre la population, allant à l'encontre de la loi internationale.

Les coupures d'électricité seront en principe temporaires et proportionnelles à l'intensité des tirs de roquettes palestiniennes contre Israël, qui se sont chiffrés à une quarantaine au cours du mois écoulé, selon des données de l'armée israélienne.

En septembre, Israël a décrété Gaza "entité hostile" à la suite de la prise de contrôle de ce territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin. Cette qualification avait été perçue comme un premier pas vers des mesures répressives plus lourdes contre les Palestiniens de la bande de Gaza.

Depuis ce coup de force du Hamas, un mouvement qui a remporté les élections législatives palestiniennes de janvier 2006 et qui ne reconnaît pas Israël, la bande de Gaza est coupée du monde, Israël n'y autorisant que l'entrée de vivres.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi