Don de sang : un israélien de 70 ans recordman national

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
                 Don de sang : un israélien de 70 ans recordman national

amossalomon.jpgLe 23/08/07,Le manque de doses de sang n’est pas un problème nouveau en Israël, bien que les Israéliens font de leur mieux pour essayer de faire remonter le niveau des réserves de sang du Maguen David Adom. L’un d’eux, Amos Salomon est un homme âgé de 70 ans qui est devenu un habitué des services paramédicaux israéliens, auxquels il a fait don cette semaine de sa 260ème dose de sang. Don qui fait de lui le champion toutes catégories du don de sang.

Les parents de Salomon étaient des idéalistes, qui ont créé en 1936 l’organisme des donneurs de sang bénévoles. Ils ont eux aussi très souvent fait don de leur sang et œuvré activement au sein du Maguen David Adom, faisant partie des équipes de premiers soins de l’ancien poste de MaDA rue Balfour à Tel Aviv. Les deux frères de Salomon font également partie des premiers donneurs de sang, déjà à l’époque où les doses de sang étaient collectées dans des bouteilles en verre par l’intermédiaire d’un tube en caoutchouc.

Au cours d’une émouvante cérémonie organisée mardi en son honneur par le Maguen David Adom, Amos Salomon a été sacré champion toutes catégories du don de sang. Salomon, si cela ne dépendait que de sa bonne volonté, aurait bien continué à faire don de son sang, mais la limite d’âge pour les dons de sang est de 70 ans, il devra donc renoncer à améliorer son score. A l’occasion de la petite fête, Salomon a reçu une récompense de la part des services de collecte du Maguen David Adom. Il a, quant à lui, offert à l’équipe une photo montrant l’arbre généalogique de la famille, indiquant les dons de sang faits par sa famille.

« L’Etat d’Israël peut être fier du fait que se trouvent parmi ses citoyens des gens formidables comme Amos Salomon, » a affirmé la directrice des services de collecte du Maguen David Adom, professeur Eilat Shinar. « Tant que n’a pas été découvert de substitut au sang humain, nous avons besoin l’un de l’autre et nous sommes tous responsables les uns des autres. Amos et sa famille sont un exemple et un symbole pour les gens du beau pays d’Israël, qui sont prêts à faire don de leur temps et de leur énergie pour sauver les vies de milliers de blessés et de malades. »

« Aujourd’hui, la banque de sang du Maguen David Adom s’approche de la ligne rouge, étant donné qu’il manque en pratique des centaines de doses de sang. Comme chaque été, nous sommes vraiment sur la corde raide, » explique le professeur Shinar. « La situation risque d’empirer à l’approche des fêtes. Les Israéliens partent à l’étranger et nous manquons sérieusement de doses de sang surtout de type O. Nous appelons le public à venir faire don de son sang aux diverses stations du Maguen David Adom. »

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi