Comment dit-on "passionné" en suédois ?

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                                 Comment dit-on "passionné" en suédois ?

Le 06/09/07, Daniel Stromberg est sur le point de réaliser son rêve. Daniel vient de Suède, vit en Israël depuis six ans et ne cesse d’aspirer à l’engagement dans Tsahal. Après une longue période le batailles administratives, il va enfin pouvoir servir Israël et son armée.

Daniel Stromberg est arrivé en Terre Sainte en 2001, dans le cadre d’un programme de volontariat proposé par l’association "Sar El". Tout au long de ces années, ce suédois n’a cessé d’effectuer divers travaux bénévoles en faveur de Tsahal. Puis Daniel devient animateur dans un centre de détention pour jeunes délinquants. "Lorsque je vivais en Suède, mon plus grand rêve était de découvrir Israël", avoue Stromberg avec enthousiasme. "Mais lorsque je suis venu ici et que j’ai réalisé à quel point l’armée de Tsahal est une partie intégrante, indissociable du peuple, j’ai immédiatement souhaité m’y engager !", ajoute t-il.

La première entrevue de Stromberg, au bureau militaire des engagements, destinée à proposer sa candidature, se déroule au mois de juin 2001, peu de temps après le terrible attentat au Dolphinarium de Tel Aviv (attentat suicide perpétré devant l’entrée d’une boite de nuit de la ville, le premier juin 2001, ayant fait 23 victimes). "J’avais atterri quelques jours seulement avant cet attentat", se souvient-il. "Et lorsque j’ai entendu, et que j’ai vu combien de haine il y avait de la part de toutes ces organisations terroristes, j’ai voulu m’engager pour servir Tsahal. Afin d’aider le peuple juif dans cette guerre. Quand je me suis présenté au bureau des engagements, je me suis entendu dire que ma demande n’était pas du tout réalisable, parce que je n’étais, ni un citoyen israélien, ni juif".

Stromberg, qui a grandi dans la ville de Malmo en Suède, s’est alors présenté au ministère de l’Intégration, sans renoncer le moins du monde à son projet. Bien au contraire. Jusqu’au jour où une entrevue avec la direction du département démographique lui est proposée. "Je leur ai dit que je souhaitais réaliser la chose la plus vraie et la plus sincère qui soit à mes yeux : m’engager dans l’armée de Tsahal. Mais ce qui les a le plus surpris, c’est mon souhait d’intégrer l’unité Golani (l’une des unités d’élite) !".

Après tant d’efforts, Daniel Stromberg vient de recevoir, jeudi 30 août dernier, un certificat d’intégration définitive à Tsahal. Il attend maintenant impatiemment le jour de son enrôlement. "Quand j’ai annoncé la nouvelle à ma famille, que je leur ai dit que j’avais enfin obtenu l’autorisation, il y a eu une grande joie. Car toute ma famille aime beaucoup Israël. J’ai grandi en Suède, c’est vrai, mais il n’y a qu’ici que je ressens un tel amour, pour Israël et son armée".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi