Clôture d'une enquête sur les conditions d'acquisition par Ehoud Olmert d'une résidence

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Faute de preuves suffisantes, la police israélienne a annoncé jeudi qu'elle avait clos son enquête sur les conditions d'acquisition par Ehoud Olmert d'une maison à Jérusalem.

A quelques jours de quitter ses fonctions, le Premier ministre reste cependant sous le coup de quatre affaires.

Dans le cadre des investigations sur l'acquisition immobilière, la police enquêtait sur des allégations selon lesquelles le Premier ministre aurait bénéficié d'une forte remise pour l'achat d'une maison dans un quartier chic de Jérusalem en échange de services rendus au contructeur.

Les faits présumés se seraient produits alors qu'Ehoud Olmert était maire de Jérusalem, quelques années avant son accession à la tête du gouvernement en 2006.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a déclaré que l'affaire avait été bouclée jeudi après une enquête qui n'a mis en lumière "aucune preuve concrète d'actes illégaux dans cette affaire".

Ehoud Olmert avait payé 325.000 dollars de moins que la valeur du marché pour acquérir la propriété, éveillant des soupçons de fraude et de pots-de-vin.

Une série d'enquêtes pour corruption l'a conduit à annoncer sa démission en septembre dernier. A la suite des dernières législatives, il doit quitter ses fonctions la semaine prochaine.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi