7 Kassam sur Sdérot, Olmert réagit

Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

                                      7 Kassam sur Sdérot, Olmert réagit

Le 03/09/07, Le Premier ministre Ehoud Olmert s’est exprimé à propos des tirs de Kassam sur Sdérot ce matin dans une conférence de presse commune avec le chancelier autrichien. « Nous pensons que cette attaque est très grave. Nous ne l’accepterons pas ni ne la passerons sous silence. Les instructions données à Tsahal sont d’éliminer tous tireurs de Kassam et de trouver tous ceux qui sont mêlés aux tirs » a dit Olmert. Selon lui, les tirs de Kassam ont coûté beaucoup aux Palestiniens et continueront à leur coûter cher dans le futur. « Nous continuerons à investir dans le renforcement des écoles de Sdérot et des alentours de Gaza et nous ferons tout ce qu’il faut pour créer un sentiment de sécurité plus fort chez les habitants qui vivent dans une réalité insoutenable ».

Ce matin lundi 3 septembre, 7 missiles Kassam ont été tirés de la bande de Gaza sur l’ouest du Néguev. L’un d’eux est tombé près d’un jardin d’enfant, au moins 12 personnes sont en état de choc, il n y a pas eu de dommages. L’organisation terroriste du Djihad islamique a revendiqué les tirs. Le comité des parents d’élèves de Sdérot se réunira ce soir pour décider s’il fait grève et interrompt les cours.

Lundi 3 septembre, la dirigeante du comité des parents d’élèves, Batya Katar, a annoncé qu’à partir de demain, le système éducatif de Sdérot sera complètement fermé, cette décision sera prise au cours de la réunion qui doit avoir lieu ce soir 3 septembre. Le comité exige d’évacuer les enfants de la ville à cause de l’aggravation de la situation : « L’année scolaire est terminée, nous ne pouvons pas continuer comme ça » a dit Katar.

Le maire de Sdérot Elie Moyal a déclaré ce lundi matin sur les ondes de Galei Tsahal, que « la possibilité que nous avons est de décider qu’il n y a pas école à Sdérot et fermer les institutions éducatives c’est fermer la ville. Je ne peux pas dire que les enfants de Sdérot sont en sécurité. Ils sont en danger, mais ce n’est pas une décision que je peux prendre ».

Selon Moyal, « pendant 7 ans, le terrorisme a été traité de la mauvaise façon et maintenant le problème n’a pas de solution ». Le maire a exprimé sa colère, en effet aucun membre du gouvernement n’a téléphoné pour prendre des nouvelles de Sdérot. « On me laisse seul, je pourrais décider mais ce n’est pas mon rôle. Si aujourd’hui un enfant avait été tué, on aurait demandé qui est responsable. L’Etat a sécurisé seulement ceux qui se trouvent dans une classe protégée, mais il y a des arrêts de bus, il y a le chemin de l’école, personne ne prend cela en charge » a expliqué Moyal.

Avant que le missile n’atterrisse près du jardin d’enfant, l’alarme « couleur rouge » a fonctionné et les enfants ont agi selon les instructions. Nathalie, une des puéricultrices a raconté sur Galei Tsahal, « Dans la classe à côté de la nôtre, qui était plus près de l’impact, ils n’ont pas entendu l’alarme jusqu’à ce que du verre tombe sur eux. Entre l’alarme et l’impact il n y a que quelques secondes ».

Dimanche 2 septembre, deux roquettes Kassam ont été tirées depuis la bande de Gaza sur l’ouest du Néguev, il n y a pas eu de blessés.A Gaza, la tentative de Tsahal d’attaquer un groupe de tireurs de Kassam appartenant au Djihad islamique a échoué. L’armée de l’air a tiré un missile sur la voiture dans laquelle roulaient les terroristes, mais le missile a manqué son but, il a atterri à proximité de la voiture.

En Judée-Samarie, les forces de sécurité ont arrêté dans la nuit de dimanche à lundi 3 septembre 24 palestiniens recherchés. Dimanche 2 septembre, 2 recherchés ont été arrêtés dans la région de Ramallah, des coups de feu ont été tirés et une charge explosive a été activée près d’une unité de Tsahal en opération dans le camp de réfugiés de Balatah près de Shehem. Il n y a pas eu de blessés.

Dans les prochains jours, Olmert doit rencontrer l’envoyé du Quartet au Moyen orient, Tony Blair, ainsi que le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. La semaine prochaine, Olmert rencontrera Abou Mazen.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi