Israël Yom Kippour : je te demande pardon mon fils mais j'avais honte de toi

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Elle est accompagnée de son fils

"Désolé, j'avais honte" maman d'un enfant autiste elle lui demande pardon

Tu es né à 38 semaine,par césarienne.tu pesais 3,280 kg ne respirant pas et ne pleurant pas au début, les secondes semblaient être une éternité jusqu'à ton premier cri et déjà à ce moment-là, je savais - tu serais à moi pour toujours.

Un beau bébé est prometteur. Tu étais spécial et différent dès le début. Désolée mon enfant je ne l'ai pas vu; Désolée, je ne voulais pas l'accepter ; Désolée mon garçon, je voulais que tu sois comme les autres bébés; Désolée j'ai donné des explications aux grands-parents, frères, soeurs, oncles et tantes: "C'est un bébé particulier, il ne se sent pas bien, il est difficile et ne répond à personne" - plein d'explications mais jamais la vraie raison. J'avais trop honte.

Jusqu'à un âge avancé, tu ne parlais pas , désolée mon bébé, je ne le voulais pas le voir. De temps en temps, tu frappais ta poitrine violemment.
Désolée mon enfant je ne réalisais pas que c'était de la joie, de l'excitation, désolée mon enfant au lieu de se réjouir avec toi, j'ai eu mal, pour moi, j'avais honte.

Nous sommes allés au centre commercial ensemble, désolée mon garçon, j'ai essayé d'être rapide afin de ne pas trop prolonger cette exposition au bruit et aux autres surtout.
Désolée de ne pas te permettre d'être différent avec les autres.Désolé je n'ai pas compris que Dieu m'avait fait un cadeau; Désolée de t'avoir caché; Désolée surtout  d'avoir essayé de te normaliser; Désolée de ne pas avoir laisser t'intégrer tel que tu es avec les autres. 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi