Israël: ce vol à destination de Paris sert exclusivement des repas casher

Actualités, Alyah Story, Cacheroute, Contre la désinformation, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: ce vol à destination de Paris sert exclusivement de la nourriture casher

La compagnie aérienne française ASL a inauguré mardi un vol à destination de Paris, servant uniquement de la nourriture casher.

C'est la seule compagnie aérienne étrangère à s’être embarquée dans une telle opération, qui inclut beaucoup de tracas logistiques et de dépenses liées à la cacheroute. Les vols ASL en provenance et à destination d'Israël ne servent pas de plats non casher, comme le font d'autres compagnies aériennes.

Eric Vincent, directeur des ventes d'ASL, a lancé l'idée de fournir uniquement de la nourriture casher. "Nous sommes méticuleux quant à la qualité du service offert aux passagers", explique-t-il. "Nous voulons que tout le monde profite sans qu’aucune différence ne soit faite entre les passagers. Tous les passagers du vol vers vers Israël ne reçoivent que de la nourriture casher. Cela nous coûte plus cher, mais je pense que c'est un investissement justifié dans la communauté juive."

Il convient de noter que ce service est très pratique pour les voyageurs religieux. Tout le monde connaît la nécessité de se souvenir de commander de la nourriture casher lors de la réservation d'un billet d'avion. Comme il y a des problèmes et que les entreprises oublient parfois, nous devons les recontacter deux jours avant le vol, et le leur rappeler encore à l'enregistrement. Et pourtant, même alors, il y a des entreprises qui oublient d'embarquer la nourriture que nous avons commandée, et nous restons sur notre faim. Dans les compagnies aériennes israéliennes, nous sommes libérés de cette préoccupation, et aujourd’hui même dans les compagnies aériennes françaises.

Repas casher pour tous

Repas casher pour tous

En outre, les passagers respectant les lois de cacheroute se sentent parfois mal à l'aise parce qu'ils reçoivent leur plateau avant les autres. La loi exige que les agents de bord chauffent d'abord la nourriture casher, afin qu'il n’y ait pas de mélange dans le four de la cuisine de l'avion entre nourriture casher et non casher. Par conséquent, les repas casher doivent être servis en premier, et seulement après, les non casher. Certains passagers déplorent le fait qu'ils soient servis en second, se sentant victimes de «discrimination », ce qui crée un sentiment désagréable pour les voyageurs religieux qui sont considérés comme «favorisés».

Gideon Tahler, propriétaire de Tal Aviation, qui représente ASL en Israël, a déclaré lors de la cérémonie de lancement que la société offrait un service complet à un prix de low-cost. Un billet aller-retour vers Paris ne coûte que 269 $, incluant la valise, l'enregistrement anticipé, le choix du siège, le repas chaud casher et la connexion Internet. Les compagnies low-cost réclament un paiement supplémentaire pour tous ces ajouts.

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi