Israël : violences sur personnes âgées à Kiryat Gat un suspect est arrêté

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
violences sur personnes âgées à Kiryat Gat un suspect est arrêté

Quand il a commencé à me frapper, je pensais que c'était ma fin": l'homme âgé de 80 ans, qui a été attaqué à Kiryat Gat raconte sa mésaventure

Yossef Komisarchik a été agressé sans raison par un jeune homme de Kiryat Gat. Aujourd'hui, il raconte cet évènement traumatisant  "Alors qu'il m'a donné un premier coup de poing en plein visage, Je lui ai demandé ce qui se passait ? Il m'a alors frappé une seconde fois et m'a jeté au sol."

Suite à l'arrestation du jeune homme, de nouvelles plaintes ont été déposées auprès de la police et un acte d'accusation a été déposé contre lui.

Dimanche de Chavouot, Yossef Komisarchik, âgé de 80 ans est descendu de son appartement à Kiryat Gat pour sortir la poubelle.
Quand un homme de 23 ans s'est attaqué à lui brutalement lui causant de graves contusions.

En plein jour il l'a frappé  avec un coup poing droit en pleine face qui a provoqué sa chute il a  continué à le frapper de toute ses forces et sur tout le corps.

Un autre coup, puis une autre gifle, et encore un autre coup. Alors qu'il était à même le sol , sans défense, impuissant et essayant de se relever, le jeune homme, ne le lâche pas et continue à le frapper violemment et va jusqu'à le traîner dans la rue.

"Il avait de grosses chaussures de travail", a poursuivi Yossef Kommissarchik. "Quand il a commencé à me frapper, j'ai pensé que c'était la fin, ma tête était ensanglantée" C'est grâce à l'intervention des voisins qu'il a réussi à être sauvé et ont chassé son agresseur.

Cet événement traumatisant n'est pas un cas isolé.
Plusieurs victimes, toutes des personnes âgées ont été agressées, des plaintes ont été déposées.
La veille de l'agression de Yossef, une femme de 69 ans qui promenait son chien, a été également agressée par le jeune homme, il s'est tourné vers elle et lui fait une remarque raciste alors qu'elle lui a répondu, il a commencé à lui cracher dessus et lui a donné des coups de pieds.

Deux semaines plus tôt, une femme de 77 ans qui marchait avec son déambulateur dans la rue est également tombée entre ses mains.
Encore une fois aucune provocation de la part de ses victimes mais il l'a frappée et lui a causé de graves contusions.

"En ce moment, mon père est mentalement fragilisé", déclare Michael, le fils de Yossef Commissarchik. "Il a peur de sortir."

Ces trois agressions ont incité le service des poursuites de la police à inculper le jeune homme et ont demandé de le maintenir en détention jusqu'à la fin de la procédure engagée contre lui.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi