Israël : 20 000 vêtements gratuits à Tel Aviv

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : 20 000 vêtements gratuits à Tel Aviv

Une montagne de vêtements à Tel Aviv : Les fabricants israéliens de vêtements ont organisé aujourd’hui (jeudi) des manifestations à Tel Aviv, au cours desquelles ils ont distribué gratuitement 20 000 vêtements au public amassés en une énorme pile de vêtements.

Derrière la protestation se trouvent des membres du Mouvement pour la promotion de la mode en Israël, qui représente quelque 150 fabricants locaux de textiles et de mode. Les employés de l'industrie s'opposent à la politique fiscale du gouvernement, prétendant qu'elle détruit l'industrie de la mode en Israël. Les fabricants pointent du doigt le ministre des Finances Moshe Kahlon sous le slogan "Kahlon a détruit toutes nos entreprises".

Les membres du mouvement soulèvent deux demandes principales:

  • Imposition de droits de douane sur l'importation de vêtements en provenance de Chine, ce qui donnera au fabricant local la possibilité d'une concurrence loyale, ou alternativement, entraînera une réduction tarifaire mutuelle. En d'autres termes, les pays dans lesquels Israël n'impose pas de droits de douane sur les marchandises qui y sont fabriquées suivront un cours parallèle et ne percevront pas de droits de douane sur les marchandises qui leur sont exportées d'Israël. Selon les fabricants, dans une telle situation, ils pourraient être compétitifs avec la Chine et exporter des biens en raison des bas salaires de l'Autorité palestinienne.

Le mouvement présente des données selon lesquelles les pays européens ont une taxe hagana de 12%, au Canada et en Australie de 18% et aux Etats-Unis entre 17% à 33%.

  • Une exonération de la TVA, similaire à l'exemption accordée pour l'achat de vêtements en ligne sur des sites internationaux, jusqu'à 75 $.

"Entre 40 et 50 fabricants ont fermé en six mois – donnez-nous de l'espoir"

Le monticule de vêtements à Tel Aviv

Le monticule de vêtements à Tel Aviv

Daniel Elharar, propriétaire d'une chaîne de mode et initiateur de la manifestation, a déclaré dans une interview accordée à Ynet que "la situation est grave pour nous, les importateurs ont le problème de la TVA, celle que Kahlon peut aussi baisser. En passant, ce n'est pas seulement 75 $, tout le monde sait qu'ils partagent des paquets, et qu’il n’y a aucune application.

"Dans tous les pays du monde occidental, il y a aussi un devoir de défense, parce que le sujet de la TVA a abaissé la taxe Hagana, de sorte qu'un fabricant israélien doit concurrencer les marchandises chinoises, les marchandises subventionnées et un fabricant qui ne paie pas la TVA. Le ministre Kahlon a simplement abaissé la taxe Hagana pour plaire aux importateurs.

"Nous sommes une industrie de 5000 personnes", a poursuivi Elharar. «Nous travaillons dans l'Autorité palestinienne, ils cousent là-bas, il y a près de 20 000 personnes qui travaillent pour nous. Le coût de la vie est aussi de sauver 400 soldats de la police des frontières à la frontière.

"Le ministre ne nous parle pas, nous crions encore et encore et Shai Babbad, le directeur général du ministère des Finances, nous avoue ouvertement qu'il y a de la discrimination ici et ils ne savent tout simplement pas comment la réparer, parce que c'est politique."

Elharar a averti dans une interview que l'industrie est sur le point de s'effondrer: "Chaque semaine, un autre fabricant ferme. Nous étions 200 ans il y a 6 mois, et nous sommes 150 maintenant. Quelque chose comme 40 ou 50 fabricants ont fermé ces 6 derniers mois. Le public ne comprend pas qu'il y a des fabricants, il ne croit pas qu'il y a des fabricants. Kahlon ne croit pas non plus qu'il existe des fabricants - ce qui est le pire. "

Le monde estglobal, tout le monde produit en Chine aujourd'hui. Y a-t-il de la place pour la production israélienne de textiles, de mode?

Elharar: "Il y a une place énorme. Le salaire minimum dans l'Autorité Palestinienne est de 1200 NIS, le noyau est en Israël. Le designer, a qui nous sommes les seuls à donner encore un travail, est en Israël. Le design et le marketing sont en Israël. Mais la couture, l'opération elle-même, s'effectue dans les territoires.

"Kahlon a décidé d'inventer la roue, il ne nous regarde pas dans les yeux. Nous comprenons qu'il y aura des élections à un moment ou un autre, et après les élections ça va arriver. Donnez-nous un horizon, donnez-nous de l'espoir. Je ne sais pas seulement fabriquer en Israël. Aujourd'hui, je suis compétitif sur le marché américain, mais mes débuts sont le marché israélien, laissez-moi être en ligne. "

Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, a refusé de commenter.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi