Israël : une maison de retraite pour nos héros à quatre pattes

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : une maison de retraite pour nos héros à quatre pattes

Qu'advient-il de ces chiens lorsqu'ils sont trop vieux, malades ou blessés?

Des centaines de chiens sont employés au service des prisons, dans la police et autres organismes de sécurité, agissant comme gardiens et reniflant des drogues entre autres tâches, mais que leur arrive-t-il une fois qu'ils sont trop vieux, malades ou blessés?

Certains d'entre eux sont adoptés, transférés à des tâches différentes ou à d'autres organisations. Cependant, en raison de la nature de leur formation sécuritaire, ils sont considérés comme dangereux, ce qui rend leur adoption assez improbable. Au lieu de cela, de nombreux chiens de sécurité à la retraite sont envoyés dans des chenils, où ils finissent leur vie ou sont euthanasiés.

La semaine dernière, le Service des prisons et le Ministère de la sécurité publique ont inauguré une «maison de retraite» pour certains de ces chiens de sécurité, un projet visant à donner aux chiens une retraite «honorable».

Cette pension a été créée pour certains des chiens à la retraite les plus dangereux de la prison de Damon et a été inaugurée la semaine dernière.

En raison de la nature de leur formation sécuritaire, ils sont considérés comme dangereux

En raison de la nature de leur formation sécuritaire, ils sont considérés comme dangereux

Actuellement, l'installation de Damon abrite 40 chiens, mais elle peut en contenir jusqu'à 100.

"Nous plaçons les chiens dans un processus de retour à leur état naturel après la formation qu'ils ont menée", a déclaré le chef de l'unité canine IPS, Roy Sohsahni, lors d'une interview téléphonique lundi. "Nous parlons des chiens les plus dangereux, et maintenant qu'ils sont vieux, certains souffrent de démence, ce qui les rend encore plus agressifs. Dans ces cas-là l'adoption ou le transfert ne constituent pas une option".

Sohsahni a ajouté qu'une équipe de quatre personnes et un vétérinaire supplémentaire fournissent des services de formation et de santé aux chiens.

Le service des prisons exploite la plus grande unité canine en Israël, environ 600 chiens, et la police d'Israël en possède environ 220, a déclaré Sohsahni. Chaque année, environ 90 chiens de prison se retirent en raison de leur âge ou d'autres problèmes qui les empêchent d'exercer leurs fonctions.

"Les chiens qui sont ici proviennent de toutes les branches du ministère de la sécurité publique - la police, les services d'incendie, les services pénitentiaires - ce sont des chiens à qui de nombreuses personnes dans l'État d'Israël doivent la vie parce qu’ils les ont sauvés, risquant leur vie quotidiennement", a déclaré le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan lors de l'inauguration de la première pension à la prison de Damon mardi dernier. "Nous devons les aider à terminer respectueusement leur vie".

Sohsahni espère que le programme s'étendra à d'autres prisons et intégrera des chiens moins dangereux afin que les prisonniers puissent prendre part à leurs soins dans le cadre de leur thérapie de rétablissement.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi