Israël : une chirurgie au laser pour traiter l’hypertrophie de la prostate

Actualités, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : une chirurgie au laser pour traiter l’hypertrophie de la prostate

Chaque année, des centaines d'hommes israéliens subissent une chirurgie complexe et une hospitalisation à long terme car ils ne conviennent pas à la chirurgie endoscopique.

L’hypertrophie bénine de la prostate est courante chez les hommes de plus de 60 ans. Les hommes présentant une incontinence urinaire significative seront soumis à une intervention chirurgicale pour traiter le problème. Dans environ un quart des cas, il s’agira d’une chirurgie endoscopique conventionnelle dans l'espace abdominal inférieur. Chaque année, des centaines d'hommes israéliens subissent une chirurgie complexe et une hospitalisation à long terme car ils ne conviennent pas à la chirurgie endoscopique.

L'approche chirurgicale est déterminée par la taille de la glande. La résection endoscopique à travers l'urètre (chirurgie fermée) est techniquement limitée et peut être effectuée sur une durée maximale de 60 minutes. Cela limite le chirurgien lorsqu'une quantité certaine de tissu prostatique bloquant le système urinaire doit être réduite.

En outre, le patient peut subir des effets secondaires importants. Par conséquent, lorsqu'il existe une grande quantité de tissu prostatique, la chirurgie ouverte est habituellement recommandée.

Le Dr Yaron Erlich, directeur du service urologique du Centre médical Sharon à Petah Tikva, a déclaré que son hôpital est le seul en Israël où ces hommes peuvent subir une prostatectomie laser en utilisant la méthode HOLEP sans incision. "C'est une alternative appropriée à la chirurgie ouverte pour les grandes prostates", a-t-il dit. Il s'agit d'une opération endoscopique mais qui nécessite des compétences et des équipements avancés. La chirurgie existe depuis de nombreuses années, mais elle vient d'arriver récemment en Israël.

Israël au top

Israël au top

Erlich a déclaré que le patient est hospitalisé pendant seulement 24 heures au lieu des cinq ou six jours obligatoires pour la chirurgie ouverte conventionnelle. En outre, il ne perd qu'une quantité minimale de sang et retrouve son fonctionnement normal très rapidement.

Israël fait ses preuves dans le domaine de l’endoscopie

Yariv Schwartz, un sauveteur de 44 ans, a souffert pendant cinq ans d'effets secondaires graves, y compris l'obésité, la douleur et les étourdissements, en raison d'une tumeur pancréatique rare qui n'avait pas été identifiée dans plusieurs hôpitaux en raison de son emplacement problématique.

Cependant, le problème a été résolu lorsqu'il a consulté au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem. Une échographie endoscopique a identifié la tumeur, retirée par ablation par radiofréquence. Schwartz a été préservé d’une intervention chirurgicale majeure, y compris l'élimination du duodénum et la partie haute du pancréas. Le traitement indolore du Dr Alain Dankaur, chef de l'unité d'échographie endoscopique de l'hôpital, a réussi la procédure et le sauveteur est rentré chez lui au bout de 24 heures. Il a rapidement repris ses fonctions à Jérusalem Beach à Tel-Aviv.

Il a été le premier cas en Israël et l'un des rares dans le monde à tester la technique. Seuls 16 patients dans le monde ont été traités pour ce problème en utilisant un dispositif endoscopique standard avec un transducteur ultrasonore à travers lequel une aiguille chauffée est insérée pour brûler la tumeur.

Source: Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

  1. jacquesgal@free.fr'Jg

    A quand toutes ces decouvertes pour des patients ordinaires !
    S il s agit aussi d acquisitions d appareils couteux , y a t il des donateurs riches en Israel ? Oui , mais les riches ne donnent pas ! Surtout les riches qui votent a  » goche  » !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi