Israël: une allocation à vie pour la femme du terroriste

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: une allocation à vie pour la femme du terroriste

Les médias officiels de l'Autorité palestinienne rapportent que la femme du terroriste Fadi al-Qanbar, qui a exprimé son soutien passionné à l'organisation terroriste Etat islamique en ligne, recevra une allocation mensuelle de 2900 NIS (760 dollars).

Al-Qanbar a tué quatre soldats de l'armée israélienne dimanche et a blessé 17 autres - dont une qui se bat encore pour sa vie - alors qu'ils faisaient un voyage d'études dans le quartier d'Armon HaNatziv à Talpiot-Est.

La veuve du terroriste recevra techniquement son paiement mensuel de l'Organisation de libération de la Palestine, qui sert de canal pour les fonds au nom de l'Autorité palestinienne.

Selon la loi PA, la famille d'un "shahid" reçoit un paiement de base de NIS 1400 par mois. Une épouse de Shahid reçoit 400 NIS  supplémentaires, plus 200 NIS pour chaque enfant, et 300 NIS supplémentaires si elle est résidente de Jérusalem.

En conséquence, au total, la veuve du terroriste recevra 2 900 NIS (760 $) par mois pour le reste de sa vie. De plus, dans les prochains mois, elle recevra une subvention unique de 6.000 NIS (1 580 $).

La glorification du martyr

La glorification du martyr

Les médias officiels de PA ont honoré le tueur avec l'honneur islamique suprême de l'appeler un «shahid» - un «martyr qui est mort pour Allah.» PA TV s'est concentrer à sa manière sur la valeur religieuse de l'attaque de terreur en utilisant le terme "shahid" 7 fois, principalement en remplacement du nom du terroriste.

En qualifiant le meurtrier terroriste de shahid, l'Autorité palestinienne dit à son peuple que l'assassinat des jeunes israéliens a été sanctionné par l'Islam et considéré comme un comportement islamique positif.

Dans les rapports traduits par l'organisme de surveillance palestinien Media Watch (PMW), l'organisation terroriste du DFLP (Front démocratique pour la libération de la Palestine) a «béni» et «félicité» l'Autorité Palestinienne au sujet de «l'opération de Jérusalem».

Le terroriste du DFLP Talal Abu Tharaifa, membre du Politburo, a été cité par l'agence de presse Ma'an, basée aux Etats-Unis, affirmant que l'attentat « faisait partie de la résistance palestinienne ... un droit légal ancré dans le droit international et toutes les résolutions des organismes internationaux. "

Ce dernier commentaire en particulier est remarquable étant donné la plus récente résolution adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies, 2334 (2016), avec l'encouragement et l'assistance des États-Unis qui, pour la première fois depuis l'administration de l'ancien président Jimmy Carter, se sont délibérément abstenus afin de permettre à la résolution de passer, avec sa condamnation d'Israël, et la demande implicite d'un boycott mondial.

Le DFLP a exhorté les lecteurs arabes à «transformer cette intifada des jeunes en une intifada populaire complète qui inclura tous les secteurs de la société», selon la traduction du PMW.

Le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas - le «partenaire de la paix» israélien - s'est abstenu de condamner l'attentat terroriste, contrairement à ses condamnations ferventes et verbales des autres attentats terroristes récemment perpétrés par des camions béliers à Berlin et à Nice.

Pour les citoyens de l'Autorité palestinienne dans le pays et aussi à l'étranger, c'est un message fort.

"En condamnant activement et férocement la terreur dans toutes les autres parties du monde et en refusant de condamner la terreur palestinienne contre les Israéliens, Abbas avise son peuple qu'il considère le fait de tuer des Israéliens comme de la terreur", souligne le PMW.

Source : The Jewish Press

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi