Israël : Un tiers de la nourriture est jetée à la poubelle

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : Un tiers de la nourriture est jetée à la poubelle

En collaboration avec la firme BDO Ziv Haft Israël, l’organisation Leket Israël a publié mardi matin son deuxième rapport national sur les déchets alimentaires et les méthodes pour récupérer la nourriture en Israël.

Le rapport se concentre sur les services alimentaires institutionnels et les différentes méthodes utilisées pour réduire les déchets alimentaires en Israël - une question importante étant donné que plus de deux millions d'Israéliens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le modèle «alimentaire institutionnel» utilisé par BDO était axé sur les hôtels, les salles de banquets, les bases militaires et les hôpitaux, etc.

Leket Israël rapporte qu'environ 2,4 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées en Israël chaque année, pour une valeur estimée à environ 19,5 milliards de NIS (5 millions de dollars).

Selon l'organisation, près de la moitié de ce montant pourrait être récupéré, soit environ 1,2 million de tonnes de nourriture pour une valeur de 8 milliards de NIS. 19% de la nourriture gaspillée, soit 450.000 tonnes, permettraient de combler l'écart national d'insécurité alimentaire, selon le rapport.

Joseph Gitler, fondateur et président de Leket Israël

Joseph Gitler, fondateur et président de Leket Israël

Selon Joseph Gitler, fondateur et président de Leket Israël  :"Les pays occidentaux ont beaucoup travaillé pour réduire les déchets alimentaires cette année et il incombe au gouvernement israélien de faire de même. Dans l'année écoulée depuis le premier rapport sur les déchets alimentaires et la récupération, Leket Yisrael a réussi à promouvoir une loi à la Knesset pour encourager la récupération des restes de nourriture. La loi a été adoptée en première lecture et est à l’étude au comité de travail, des affaires sociales et de la santé.

"Ceci est un pas dans la bonne direction", a déclaré Kroch, "mais dans le but de continuer à promouvoir la question, la récupération alimentaire doit devenir un objectif national, semblable à celui proposée par les Nations Unies et adopté par le gouvernement Américain

Près d'un tiers de la nourriture préparée dans les institutions est gaspillée, ce qui représente environ 3,5 milliards de NIS selon le rapport, et au moins 64 millions de repas cuisinés pourraient être économisés chaque année, pour une valeur d'environ 1,1 milliard de shekels.

Certaines des informations utilisées dans le rapport ont été fournies par le ministère israélien de l'agriculture, l'Institut Volcani et le Bureau central de statistiques.

Source : The Jewish Press

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi