Israël : un suspect arrêté dans l’affaire de l’empoisonnement des vautours du Golan

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : un suspect arrêté dans l’affaire de l’empoisonnement des vautours du Golan

La police israélienne a arrêté un homme soupçonné d'avoir empoisonné huit vautours fauves sur le plateau du Golan le week-end dernier.

La police des frontières israélienne a retrouvé et arrêté un suspect âgé de 30 ans originaire du village de Tuba Zangariya.

Le suspect comparaîtra devant un juge à l'audience de mise en accusation lundi pendant que l'enquête se poursuivra.

Huit vautours sont morts et deux autres se battent pour leur vie après avoir ingéré du poison sur les hauteurs du Golan.

Le vautour fauve, une espèce en voie de disparition

Le vautour fauve, une espèce en voie de disparition

Ils ont été découverts vendredi matin par le personnel de l'Autorité israélienne de la nature et des parcs après avoir été empoisonnés dans une zone de tir des FDI à Nafa.

L'homme aurait répandu du poison sur la carcasse d'une vache dans l'intention de tuer des prédateurs, sans savoir que les vautours pourraient le consommer et être atteints.

L'incident a eu un impact dévastateur sur la population de vautours gravement menacée du plateau du Golan, en particulier pendant la saison de nidification.

Les vautours maintiennent des relations monogames stables tout au long de la vie et élèvent leurs poussins ensemble, ce qui rend l'effet de l'intoxication particulièrement grave.

La population de vautours fauves en Israël, comme dans d'autres pays, est en voie de disparition.

Source : Jewish Press - Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi