Israël: un potager urbain sur le toit d'un centre commercial de Tel Aviv

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un potager urbain sur le toit d'un centre commercial de Tel Aviv

Le parking supérieur du centre commercial Dizengoff Centre à Tel Aviv est un labyrinthe de voitures. Mais il abrite aussi une serre, avec les légumes verts les plus frais que vous n'ayez jamais vus.

Alors que le jardinage sur le toit d'un garage urbain peut sembler absurde, Yarok Ba'ir (Green in the City) propose aux citadins et aux restaurants dans un rayon de 2 kilomètres - des légumes de la ferme.

Green in the City est une entreprise commune de LivinGreen, une société pionnière dans les solutions hydroponiques et aquaponiques, et du Centre Dizengoff, ouvert dans les années 1970 comme premier centre commercial d'Israël.

"Le but principal de Green in the City est d'amener l'agriculture au coeur de la ville", a déclaré Yoav Sharon, co-directeur de Green in the City.

"Les gens peuvent venir ici et acheter leurs produits, de sorte que les camions n’ont pas besoin d’entrer dans la ville pour livrer des produits aux restaurants. Vous voyez des bâtiments, des voitures, de la pollution, puis ici, juste au milieu, un joli jardin verdoyant. "

La première ferme commerciale de Tel-Aviv comprend une serre et des ateliers où les résidents locaux peuvent apprendre à construire des mini-fermes urbaines à la maison ou à l'école.

La ferme urbaine cultive près de deux douzaines de variétés de légumes et d'aromates (dont la laitue, le basilic, les tomates, la menthe, le chou frisé, les concombres et les oignons verts), en produisant quelque 15 000 produits par mois.

La demande est si élevée que Green in the City possède maintenant trois stands dans le centre de Dizengoff. Tous trois fonctionnent sur un système de confiance.

Au Dizengoff center, un stand propose les légumes cultivés sur le toit

Au Dizengoff center, un stand propose les légumes cultivés sur le toit

«Il n'y a personne pour vendre les légumes dans les stands. Tout est étiqueté. Les clients choisissent ce qu'ils veulent et déposent la somme d'argent correspondante dans la boîte ", dit-il, notant que Green in the City vend plus de 1 500 produits par semaine.

Aujourd'hui, 54% de la population mondiale vit dans les zones urbaines, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Ce nombre devrait passer à 66% d'ici 2050.

Pour alimenter le nombre croissant de citadins, l'agriculture urbaine est cruciale. C'est pourquoi le projet hydroponique au centre-ville de Tel Aviv a suscité un intérêt international.

L'ONU rapporte que 800 millions de personnes dans le monde cultivent des légumes ou des fruits ou élèvent des animaux dans les villes, produisant 15 à 20% de la nourriture dans le monde. Cette tendance peut apporter une contribution importante à la sécurité alimentaire, en particulier en période de crise ou de pénurie alimentaire.

Cultiver localement signifie aussi des légumes plus frais.

Alors que la pollution de l'air de la ville et du stationnement sous Green in the City pourrait ne pas être bonne pour les légumes, Sharon dit que le filet placé autour de la serre garde la plupart des polluants nocifs à distance. Il note également que Green in the City a envoyé des échantillons de ses feuilles vertes à vérifier dans un laboratoire.

"Les pesticides et autres produits chimiques habituellement pulvérisés dans les fermes rurales", note-t-il, "sont ici absents". Les légumes sont cultivés dans des lits remplis d'eau propre, d'engrais et de minéraux. Un système aquaponique nettoie l'eau naturellement".

"Il n'est pas nécessaire de nettoyer ces légumes", dit Sharon. "Il n'y a pas de pesticides, il n'y a pas de terre ni de vers dans les légumes. Il y a aussi moins de mauvaises feuilles. Par rapport à un légume cultivé dans le sol, où les restaurants jettent 40 à 50% du légume, ici, vous ne jetez que 10 à 20%. "

Green in the City est l'un des nombreux points verts urbains qui fleurissent autour d'Israël.

La pépinière d'environnement urbain Onya de jeunes visionnaires éco-conscients développe la verdure et offre des ateliers de jardinage urbain dans la nouvelle gare routière de Tel Aviv.

Chez Totzeret Gimel-Urban Farm dans l'un des quartiers les plus négligés de Beersheva, les agriculteurs et les bénévoles cultivent des légumes de saison pour vendre aux voisins et aux restaurants locaux. Totzeret Gimel promeut également un modèle local et durable d'agriculture urbaine.

Le Muslala Arts Collective a construit sa ferme urbaine Gag Eden au sommet du Binyan Clal au centre-ville de Jérusalem. Gag Eden organise des cours et des ateliers sur la culture, les murs verts, l'hydroponie, la cuisine durable et les herbes médicinales.

Source : Israel21c

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi