Israël: un père soupçonné d'avoir tenté d'empoisonner sa fille à l'eau de javel

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un habitant d'Ashdod est suspecté d'avoir tenté d'empoisonner sa fille avec de l'eau de javel. Sa femme a déclaré que l'homme, âgé de cinquante-six ans, était violent envers elle et ses enfants. Elle a affirmé avoir senti l'eau de Javel sur l'assiette de sa fille. La détention provisoire de l'homme a été prolongée jusqu'au lendemain. La police a ouvert une enquête.

Le père n'a pas nié avoir versé de l'eau de Javel dans la nourriture de sa fille, mais a affirmé qu'il ne voulait pas qu'elle mange la nourriture et lui a dit qu'il l'avait fait parce qu'elle ne se comportait pas correctement - "dans le but de la punir". Il affirme que cela fait partie du litige de divorce dans lequel il est présent. L'avocat David Katz, qui représente le père au nom du bureau du défenseur public, a déclaré: "Le père coopère avec les interrogateurs et nie tous les soupçons. Selon lui, tout l'incident résultait d'un litige de divorce et il n'avait aucune intention de nuire à sa fille. "

Tags:
Police
,

Un père est soupçonné d'avoir essayé d'empoisonner sa fille avec de l'eau de javel

Le père, un résident d'Ashdod, nie les soupçons et affirme que "l'incident est le résultat d'un litige de divorce"

Un habitant d'Ashdod est suspecté d'avoir tenté d'empoisonner sa fille avec de l'eau de javel.
Sa femme a déclaré que l'homme, âgé de cinquante-six ans, était violent envers elle et ses enfants.
Elle a affirmé avoir senti l'eau de Javel dans l'assiette de sa fille. La détention provisoire de l'homme a été prolongée jusqu'au lendemain. La police a ouvert une enquête.

Le père n'a pas nié avoir versé de l'eau de Javel dans la nourriture de sa fille, mais a affirmé qu'il ne voulait pas qu'elle mange la nourriture , il explique qu'il l'avait fait parce qu'elle ne se tenait pas correctement à table  "dans le but de la punir".

Il affirme que ces allégations qu'ils ne nient pas, sont les résultat du divorce en cours entre les époux.

L'avocat David Katz, qui représente le père a déclaré: "Le père coopère avec les interrogateurs et nie tous les soupçons. Selon lui, tout l'incident résultait d'un litige de divorce et il n'avait aucune intention de nuire à sa fille. "

,

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi