Israël: un franco-israélien s'immole par le feu en pleine salle d'audience

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
un franco-israélien s'immole par le feu en pleine salle d'audience

UN FRANCO-ISRAÉLIEN S'IMMOLE DANS UNE SALLE D'AUDIENCE

L'accusé a été traduit devant un tribunal pour avoir menacé une employée d'une clinique de santé lui disant: "Appelle la sécurité, je vais te montrer ce que c'est!" On ignore pourquoi il a décidé de s’immoler par le feu le jour de l'audience

Un homme de 50 ans s'est immolé par le feu dans une salle d'audience du tribunal de première instance de Beersheba. Malgré une sécurité importante au palais de justice, l'homme a pu entrer avec des matériaux inflammables. Il a été transféré à l'hôpital Soroka dans un état critique.
.
"J'ai entendu crier et j'ai vu une femme courir dans une direction alors que les autres couraient dans le sens opposé", a déclaré Ahmed Abu Alan, assis devant la salle d'audience. "Je suis entré en courant et j'ai vu un homme en feu qui se débattait. J'ai enlevé la veste d'un homme et j'ai sauté pour tenter de l'éteindre jusqu'à ce que quelqu'un vienne avec un extincteur."

"Tous les agents de sécurité, sauf un, sont sortis de la salle d'audience", a déclaré Maher Abu Eish. "Je souhaite m'excuser auprès de l'avocat dont j'ai saisi la robe pour éteindre l'incendie. "

L'avocat Lior Cohen s'est précipité vers la chambre des juges et a saisi un extincteur, qui a été utilisé pour éteindre l'incendie. Le juge Tzvi Forer l'a remercié pour son "ingéniosité, faisant tout ce qu'il pouvait pour aider le défendeur".

Selon des témoins oculaires, l'accusé est entré dans la salle d'audience, il a été présenté au traducteur français par le dactylographe, puis il a dit certaines choses en français, a sorti une bouteille d'un contenu inflammable, l'a versée sur lui-même et s'est immolé par le feu.

 

 

Vos réactions

  1. adam.elbaz@icloud.com'adam

    Mdrrrr la réaction des médias sur la 12, « mais comment a t-il pu entrer dans le tribunal avec un produit inflammable ???  »
    Aucune introspection, rien, rien sur ce qui a motive de son geste.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi