Israël: un déguisement de Pourim suscite l'indignation des parents

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un déguisement de Pourim suscite l'indignation des parents

Les parents qui, tranquillement installés dans leur canapé, feuilletaient le catalogue « Soshi Zohar » à la recherche des déguisements de Pourim de leur progéniture, ont été extrêmement surpris d’y trouver des images choquantes et provocantes. La société a par la suite déclaré que c’était une erreur d’impression.

Dans un mois, le pays célébrera avec allégresse la fête de Pourim et comme le veut la tradition, pendant les 3 jours que dure la fête, des dizaines de milliers d’enfants  se déguiseront dans une variété de costumes. Cependant, il n’est pas certain que les parents à la recherche d’une bonne idée se tourneront vers ce genre de création.

Dans le catalogue récemment publié de la créatrice Shoshi Zohar, on peut voir un garçonnet âgé de quatre ou cinq ans déguisé en « combattant Golani » (une unité de combat de Tsahal). Jusqu’ici rien d’extraordinaire mais ce qui diffère cette année des années précédentes est que le jeune « soldat » tient dans sa main un couteau de commando qui semble dégouliner de sang.

Pourim en Israël: la joie des enfants

Pourim en Israël: la joie des enfants

Ce déguisement provocateur a provoqué la colère des parents qui ont inspecté le catalogue. En effet, les enfants se déguisent en soldats depuis la création de l’Etat. Mais ni les parents ni les enfants n’utilisent ce costume pour exprimer les dures réalités de la guerre.

Les protestations n’ont pas tardé sur Facebook : « "Pour autant que je souvienne, aucun soldat en Israël ne marche avec un couteau dans sa main », déclare une maman.

Tal Mizrahi, une mère de trois enfants de Holon, décrit ce costume comme « une idée idiote  durant une période sensible». « Une mauvaise surprise nous attendait dans le catalogue de déguisements cette année sur la forme d’un « ‘hayalshik’ (un petit soldat) tenant un couteau meurtrier," dit-elle. « Je ne sais pas de qui émane cette idée stupide, juste à cette période, alors que nos soldats se retrouvent régulièrement dans des situations où nos ennemis veulent atteindre à leur vie avec des couteaux qui ressemblent justement à celui-ci. Il n’y a pas de place pour des exemples de ce type. Ce n’est pas non plus conforme à l’atmosphère de fête de Pourim ».

« Nous avons l'habitude d'écarter nos enfants des déguisements provocateurs qui peuvent véhiculer un message malsain mais il est ici question d’un événement que l’on ne peut ignorer, il faut faire du bruit pour que cela ne se reproduise plus ».

Source : walla.co.il

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi