Israël : un baccalauréat option persan moderne et culture iranienne

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : un baccalauréat option persan moderne et culture iranienne

54 lycéens étudiant au sein d’un programme unique initié par le ministère de l’Education se préparent à présenter le mois prochain les options langue persane et culture iranienne au baccalauréat.

Les élections iraniennes prévues pour ce week-end ne signifient pas grand-chose pour la majorité des israéliens mais les étudiants en persan moderne et en culture iranienne du lycée Ben Gurion de Petah Tikva sont bien informés sur les questions de ce genre.

Ce baccalauréat est le résultat d'un programme unique conçu et développé par le Ministère de l'éducation en collaboration avec l’Université de Haïfa. Le programme comprend la langue persane et la culture ainsi que la géographie, l'histoire et les relations internationales.

Jusqu'à présent, le seul programme fonctionnant dans le système éducatif a été développé par Tsahal. Il est exclusivement en persan. Dans le cadre du programme actuel, les élèves rencontrent des ressortissants iraniens et des conférenciers chargés de cours dans le domaine.

Arash Sobhani

Arash Sobhani

Par exemple, il y a quelques semaines, les lycéens ont rencontré Arash Sobhani, le chanteur du groupe de rock iranien « Kiosque » que les autorités iraniennes  ont interdit. Il a été forcé de se produire en  sous-sol. Quand il a compris que les représentants de l'Etat étaient après lui, il a décidé de fuir l'Iran avec son groupe.

L’épreuve, qui comprend 5 unités, se compose de 3 unités de persan et de culture iranienne, et de 2 unités d’études sur le Moyen-Orient, les renseignements et la sécurité. Natalie Saranga, élève de terminale, a déclaré : "La partie qui englobe la langue et la culture est fascinante, les élèves s’impliquent dans la question des élections en Iran. Nous sommes exposés à des pays comme l'Arabie saoudite et le Liban, et réalisons qu’en tant qu’israéliens, nous sommes dans notre bulle et que l'on ne sait pas grand-chose sur notre environnement. Je crois que je voudrais travailler dans les relations internationales".

Le programme bénéficie d’une forte popularité parmi les étudiants. Pini Shmilevitz, coordonnateur du programme, a déclaré que les bacheliers pouvaient intégrer des emplois dans les renseignements et la sécurité lors de leur service militaire.

Le programme est également favorable à la préservation du patrimoine familial. Le Ministre de l'Éducation Naftali Bennett a noté : « Ces dernières années, nous avons constaté une diminution de personnes maîtrisant le persan. La connaissance de la langue et de la culture vous aidera à protéger la sécurité d'Israël et à avancer dans vos études et dans la recherche universitaire. »

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi