Israël: un avocat spécialiste de l'Holocauste fraude le fisc de plus 1,3 million de NIS

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
un avocat spécialiste de l'Holocauste fraude le fisc de plus 1,3 million de NIS

1,3 million de Shekels  ont disparus: un avocat de Bat Yam spécialisé dans les questions juridiques concernant les  survivants de l'Holocauste a été arrêté
Un avocat de Bat Yam, spécialisé dans le traitement des survivants de l'Holocauste et la persécution nazie, a été arrêté cette semaine pour suspicion d'évasion fiscale d'une valeur de plus de 1,3 NIS million

Retenue de revenus d'environ 1,3 million de shekels - tel est le soupçon qui pèse sur un habitant de Bat Yam qui a été arrêté cette semaine et possède une société de services juridiques, en particulier pour les survivants de l'Holocauste.

Le tribunal de première instance de Tel Aviv-Jaffa a accepté lundi la demande d'un bureau d'expert fiscal auprès d'une autorité fiscale et a ordonné la libération de l'avocat à des conditions restrictives. Comme décrit dans la demande d'arrestation, le suspect, avocat de sa formation, était engagé dans la prestation de services juridiques par l'intermédiaire d'une entreprise qu'il possédait.

La suspicion selon laquelle il n'aurait pas déclaré l'intégralité de ses revenus serait née dans le cadre d'une activité menée dans le bureau d'un fonctionnaire du Mole Investigation Center, à la suite de laquelle une enquête a été ouverte.

En raison de soupçons, lundi de cette semaine, le domicile et le bureau du suspect ont été saisis ainsi que divers ordinateurs et documents.
En outre, selon une ordonnance d'un juge, des documents ont également été saisis auprès du représentant de l'avocat.
Les conclusions des enquêtes ont jusqu'à présent, comme indiqué dans la demande d'arrestation, que la plupart des revenus du suspect proviennent du traitement qu'il a réservé aux clients qui souhaitent les reconnaître comme des victimes de la persécution nazie.

Le montant des recettes non déclarées en 2016-2014 est d'environ 1,3 million de shekels. Il a également été noté que le suspect avait admis avoir enquêté pour n'avoir pas déclaré l'intégralité de ses revenus à l'administration fiscale.

Comme indiqué, la juge Pnina Neuvirt a accédé à la demande de l'unité d'enquête et déterminé, entre autres choses, une caution de 300 000 shekels, un dépôt en espèces de 100 000 et l'interdiction de quitter le pays durant 180 jours

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi