Israël: une heure de travail en moins pour les employés

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: une heure de travail en moins pour les employés

Bonne nouvelle pour les employés : la semaine de travail sera réduite d'une heure à 42 heures au lieu de 43 heures aujourd'hui. En outre, le salaire minimum horaire passera de 28,49 NIS à 29,12 NIS et les employés du secteur public recevront une augmentation de 1,5% de leur salaire.

Cela pourrait constituerait une compensation au report des deux augmentations salariales que les travailleurs du secteur public étaient censés recevoir cette année et qui ont été repoussées à 2019, ce qui permettra au Trésor d'économiser 1,8 milliard de NIS en frais salariaux et aiderait à combler le déficit en 2019.

Malgré le report des deux hausses salariales, les employés du secteur public recevront dès le mois de juin 2018 l’augmentation salariale promise de 1,5%.

Le président de la Histadrout, Avi Nissenkorn

Le président de la Histadrout, Avi Nissenkorn

Ceci représente une augmentation moyenne de 300 NIS par mois pour les employés du secteur public. De plus, des ententes ont été conclues afin d'améliorer la productivité et de faciliter l’introduction de nouvelles technologies sur les lieux de travail.

Le président de la Histadrout, Avi Nissenkorn, a salué les accords et a déclaré que "la Histadrout a uni ses forces pour aider l'Etat à veiller à ce que les objectifs budgétaires soient atteints. Ces décisions ont été prises avec un grand sentiment de responsabilité, nous sommes conscients de la force économique de la société israélienne, et je suis heureux que cette initiative permette d'augmenter le salaire des employés du secteur public.

Je remercie le ministre des Finances Moshe Kahlon et tout le personnel de son ministère pour leur partenariat et leur compréhension d’un besoin de changement social réel".

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi