Israël : un traitement anticancéreux innovant a sauvé le bras d'un bébé

Actualités, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël : un traitement anticancéreux innovant a sauvé le bras d'un bébé

Un traitement unique administré à l'hôpital Hadassah Ein Karem à un bébé âgé d’un an et huit mois souffrant d'une tumeur rare au bras a réussi à réduire l’excroissance de moitié.

Tout a commencé lors du premier anniversaire d'Omer, le bébé d'un couple vivant dans le nord du pays. Au cours de l'anniversaire, les parents ont remarqué des signes inquiétants sur son bras: un renflement suspect qui s'est aggravé par la suite. Les parents ont compris qu'ils devaient agir rapidement. En effet, le bras du petit Omer présentait une grosse tumeur qui partait de l'omoplate et atteignait presque le coude droit.

"La préoccupation immédiate", a déclaré le professeur Yossef Leber, directeur du département d'hémato-oncologie à Hadassah Ein Kerem, "venait d’une incapacité de fonctionnement du bras combinée à la crainte que la tumeur était maligne. C'est une tumeur rare, qui a été décrite dans le monde comme étant unique en son genre".

"Pour parfaire nos connaissances en la matière, nous avons consulté les meilleurs médecins du monde. "Le Dr Gal Goldstein, directeur du département d'hémato-oncologie de l'hôpital, a ajouté: "Il était clair qu'il s'agissait d'un cas rare qui nécessitait de dépasser les protocoles généraux - et nous avons réfléchi de toutes nos forces. "

Après consultation avec une équipe multidisciplinaire, la décision a été prise de traiter le petit garçon avec un médicament nommé Tupinler. C'est un médicament biologique, généralement utilisé pour traiter les adultes atteints de cancer de la peau et du poumon, dans les cas où leur tumeur contient la mutation BRAF.

Le médicament, qui coûte 500 000 NIS par an pour un patient adulte, a été offert par l'entreprise pharmaceutique. Autant que l'on sache, jusqu'à présent, aucun bébé en Israël n'a reçu ce traitement. "Il s'avère qu’Omer apprécie beaucoup le goût du médicament, qu’il considère comme un bonbon", a déclaré le professeur Leber.

Shira, la mère d'Omer, explique que le traitement unique produit déjà des résultats. "Omer est le seul bébé dans le pays à recevoir ce médicament pour cette maladie", dit-elle. "Selon le dernier test d'IRM, cela fonctionne et la tumeur a diminué de près de 50%.

"La période de panique est passée et Omer a même repris sa routine et est rentré à la maison".

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi