5000 drapeaux israéliens signés par des sympathisants du monde entier

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
5000 drapeaux israéliens signés par des sympathisants à travers le monde

En l'honneur du 70ème anniversaire d'Israël, 5 000 drapeaux israéliens signés par 200 000 sympathisants du monde entier seront placés dans une capsule temporelle sur le site historique de la Colline des Munitions de Jérusalem, qui sera inaugurée en 2048 lors du centenaire d'Israël.

Au moins 200 des bannières bleues et blanches seront accrochées aux poteaux dans la salle principale du centre pendant plusieurs mois à partir de Yom Yeroushalaim (la Journée de Jérusalem)  le 13 mai, avant de rejoindre les autres dans la capsule. Ils seront conservés dans des enveloppes spéciales et catalogués afin que les signataires puissent trouver facilement leurs drapeaux dans 30 ans.

Les signatures, les bénédictions et les souhaits des enfants, des soldats, des leaders culturels et spirituels, des représentants du gouvernement, des ambassadeurs et autres d'Israël ainsi que New Delhi, de Rome, de San Francisco, de Bucarest, de Copenhague, de San Paolo, d’Abidjan, de Miami, de Serbie, de Moscou, de Séoul, de Tokyo et d'autres villes sont inscrites dans des langues allant du portugais à l'arabe.

Un groupe scolaire est venu de Los Gatos, en Californie, pour livrer son drapeau. En Floride, 4 000 étudiants ont défilé avec 30 drapeaux signés le jour de l'indépendance d'Israël avant de les envoyer à Ammunition Hill, la colline des munitions. De nombreux autres groupes ont envoyé des photos et des vidéos de l'événement de signature.

Des fonctionnaires à Abidjan, en Côte d'Ivoire, signent un drapeau israélien.

Des fonctionnaires à Abidjan, en Côte d'Ivoire, signent un drapeau israélien.

Un vétéran de l'armée américaine souffrant de stress post-traumatique visitant Israël avec Heroes to Heroes a écrit sur le drapeau du groupe: "Merci, j'ai choisi la vie", en référence au taux élevé de suicide chez les vétérans américains et au pouvoir de guérison de ce séjour avec ses homologues israéliens.

Relier le passé, le présent et le futur

Le projet Olim L'Degel a été conçu par Alon Vald, responsable événementiel et marketing d'Ammunition Hill, site d'une bataille critique de six jours dans laquelle son propre père et 23 autres parachutistes israéliens ont été tués le 6 juin 1967.

Les drapeaux emblématiques de la guerre d'Indépendance de 1948, de la guerre du Yom Kippour de 1973 et de la guerre des Six Jours de 1967 sont conservés à Ammunition Hill. "Nous sommes entourés d'histoires épiques sur les drapeaux; ce sont des symboles nationaux que nous chérissons », déclare Vald à la presse.

Le 70e anniversaire de l'indépendance d'Israël lui a donné une idée: «Pourquoi devrions-nous attendre une guerre? Distribuons des drapeaux et signons-les avec nos bénédictions, pour nous et pour l'avenir. "

Des résidents de Tokyo écrivant leurs souhaits sur un drapeau israélien.

Des résidents de Tokyo écrivant leurs souhaits sur un drapeau israélien.

Le site a fourni 3 000 drapeaux à distribuer aux communautés éloignées avec la coopération du ministère des Affaires étrangères, du Fonds national juif Keren Kayemeth LeIsrael (KKL-JNF) et d'autres agences et organisations.

«Le ministère de l'Éducation a acheté 2 000 autres drapeaux et les a amenés dans des écoles et des centres d'activités parascolaires. Le projet a donc vraiment fait boule de neige», a déclaré M. Vald.

«C'est incroyable ce qui se passe quand vous donnez l'occasion aux élèves de septième et de huitième année d'écrire un message à leurs futurs enfants. Le projet les a connectés à leur passé, au présent et au futur. "

Suite à une demande d'AKIM Israël, une organisation nationale pour personnes handicapées mentales, Vald a apporté quatre drapeaux à un centre d'activités AKIM à Givatayim. Des soldats sont venus du Kirya voisin (siège de Tsahal à Tel-Aviv) pour aider les adultes ayant des besoins particuliers à écrire sur les drapeaux.

"Je pleurais en les voyant écrire leurs bénédictions, pour eux-mêmes et pour Israël dans 30 ans", dit Vald.

Plusieurs drapeaux sont encore en route vers Israël depuis des pays lointains, comme l'Australie et l'Amérique du Sud.

«En 2018, nous montrons que notre drapeau ne concerne pas seulement la mort et les champs de bataille, mais aussi l'avenir de notre nation», déclare Vald. "Deux cent mille bénédictions ne peuvent faire que le bien."

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi