Sécurité: danger dans les centres commerciaux en Israël

Actualités, Contre la désinformation, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: la sécurité des centre commerciaux en danger

Le système de sécurité de 19 centres commerciaux à travers le pays a été testé, et les résultats sont inquiétants.

Un récent sondage mené auprès de 19 centres commerciaux à travers le pays a dévoilé des constatations inquiétantes. En effet, il semblerait que pénétrer dans un centre commercial avec des armes ou avec une cargaison suspecte dans son véhicule soit étonnamment facile.

Dans le cadre de l'enquête, qui sera publiée demain dans le supplément "Shishabat" du journal Israel HaYom, les journalistes ont tenté de passer le portique de sécurité avec un grand couteau de cuisine enveloppé dans un sachet et placé dans un sac à main. Ils ont également pénétré dans le parking du centre à bord d’une voiture contenant une charge fictive stockée dans une boîte en carton placée dans le coffre. Il s’avère que le couteau n'a été détecté dans aucune des fouilles et qu’un seul gardien de sécurité s’est intéressé au contenu caché dans la boîte.

Le Kanyon Azrieli de Haifa

Le Kanyon Azrieli de Haifa

Les fouilles effectuées aux portes d’entrée des centres commerciaux n’ont pas non plus conduit à la découverte du couteau. Dans la plupart des endroits, les gardes ont jeté un œil dans le sac, d'autres n'ont pas exigé son ouverture, et dans certains cas, le magnétomètre manuel n'a même pas été utilisé. Plusieurs postes de contrôle abandonnés ont également été répertoriés .

Un gardien de sécurité a déclaré: "Au cours des deux premiers mois de mon service, j’étais très motivé et je me confrontais aux clients du centre afin qu'ils me permettent d'effectuer correctement ma vérification. Aujourd'hui, je suis surpris que leur manque de coopération me fasse dire: « Dommage pour l’énergie brûlée ».

"Presque tous nos aimants sonnent n’importe quand, selon leur bon vouloir. Une fois, j'ai fait passer le  magnétomètre sur une personne qui avait un pistolet. J’ai même touché le pistolet avec et il n’a pas sonné".

Les gardiens de sécurité, qui gagnent le salaire minimum, se plaignent de l’attitude dédaigneuse de leurs employeurs et des visiteurs des centres commerciaux.

Source: Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi