Israël se classe parmi les 10 pays les plus innovants au monde

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, High-Tech, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël-au-top-10-des-pays-innonvants

ISRAËL SE CLASSE PARMI LES 10 PAYS LES PLUS INNOVANTS AU MONDE

Israël a été classé parmi les 10 premiers pays dans l'indice mondial de l'innovation (GII) de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

L'IIG est un classement annuel des pays en fonction de leur capacité d'innovation et de leur réussite.

Israël a gravi les échelons de l'indice depuis qu'il s'est classé au 21e rang mondial en 2016. Depuis lors, Israël s'est classé 17e en 2017 et 11e en 2018 et, pour la première fois cette année, a atteint le top 10.

Le classement dans le top 10 ne sera divulgué qu'après l'événement d'exposition au cours duquel l'ambassadeur d'Israël en Inde, le Dr Ron Malka, représentera Israël ainsi que la directrice israélienne de Digital Health, Esti Shelly.

Le GII choisit et classe les pays les plus innovants du monde parmi 129 pays en utilisant un algorithme complexe et en mesurant 80 indicateurs, qui examinent l'environnement créatif global du pays. Certaines catégories clés comprennent les niveaux d'éducation, l'investissement dans l'infrastructure, l'investissement dans la recherche, la sophistication des affaires et l'environnement politique.

Cette année, le thème central de l'IIG est l'avenir de l'innovation en santé. L'indice a analysé l'environnement qui a soutenu l'innovation dans le domaine des soins de santé à l'échelle mondiale au cours de la dernière décennie.

Il a également examiné le rôle de l'innovation médicale dans la conception de l'avenir des services de santé et l'impact potentiel sur le développement économique des pays concurrents.

L'honneur de recevoir une telle reconnaissance sur une plateforme telle que l'ONU vient après que le gouvernement israélien ait annoncé un programme national intitulé " Digital Health as a Growth Engine " en 2018.

Le programme visait à maximiser les avantages économiques et sociaux des solutions novatrices en santé numérique, ainsi qu'à tirer parti des avantages comparatifs d'Israël en matière d'innovation technologique, de médecine et de recherche.

"La santé numérique en tant que moteur de croissance " était un projet de coopération entre le ministère de la Santé, le ministère de l'Industrie, le ministère de l'Enseignement et la communauté entrepreneuriale, qui a facilité la promotion de l'innovation en santé par une réglementation proactive, l'assimilation des nouvelles technologies par les équipes professionnelles et l'encouragement à l'entrepreneuriat et l'innovation dans le système de soins de santé.

Israël a en outre essayé de mettre en œuvre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, un ensemble de 17 objectifs mondiaux fixés par l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) en 2015 pour l'année 2030.

L'indice a été mis au point par l'OMPI, l'Université Cornell et l'INSEAD, l'une des principales écoles de commerce du monde.

Le PDG de l'OMPI, M. Francis Gurry, s'est rendu mardi en Israël en tant qu'invité d'honneur d'une conférence internationale sur la propriété intellectuelle et technologique de pointe.

Vos réactions

  1. valery@gump.fr'valery djondo

    Utilisation de l’image d’un jeune afrodescendant aidé par un €urodescendant, reconnaissant d’accéder à de l’eau. L’eurodescendante sur la photo est probablement israélienne… N’est-ce pas toujours la même image paternaliste des Africains dépendant de la bienveillance d’occidentaux ?
    Pendant ce temps, israel, dans la traditions occidentale participe à la traite des ressources Africaines nécessaire aux industries destructives de l’environnement. Avec la fierté de figurer parmi les pays les plus innovants du monde… Le tout grâce à des investissements sans doute pharaoniques qui participent à la dette mondiale.

    L’innovation Israélienne ne masque pas la prédation financière des ressources Africaines, sous le prétexte d’aides humanitaires.
    Heureusement ou pas, les chinois viennent à la rescousse, avec les Russes et peut être l’Inde pour proposer une autre logique que celle qui se répète de puis des générations concernant le pillage de l’Afrique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi