Israël: un circuit culinaire sur l’ancienne route de Jérusalem

Actualités, Alyah Story, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: un circuit culinaire sur l’ancienne route de Jérusalem

La route 424, qui commence à Ramle et se termine au monastère de Latroun, est en fait l'ancienne route de Jérusalem. Autrefois, sur cette route, il y avait deux sites mythologiques qui aujourd’hui n'existent plus, tous deux au Moshav Mishmar Ayalon: la laiterie Ro'i HaEmek où tout le monde s'arrêtait pour manger leur yogourt, et le restaurant des routiers. Comme déjà mentionné, ils n’existent plus, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a plus de raison de s’y arrêter.

Toute la région d’Ayalon Valley et du Conseil régional de Gezer est riche en oliviers, en vignes et en nombreux arbres fruitiers. Il y a de petits producteurs qui fabriquent du fromage, du miel, de l'huile d'olive, des confitures, de la glace et, bien sûr, du vin. Nous sommes allés faire un tour culinaire dans la région en l’honneur de la fête de Shavuot.

La laiterie Haivri

Eliahu et Shula ont émigré d'Irak en 1951 et sont  arrivés à à Azaria, à la ferme où leurs parents, David et Louisa Abdu, ont travaillé, poursuivant leur carrière agricole. En 1985, Eliahu Abdu, propriétaire de la laiterie familiale, a décidé de faire ce qu'il connaissait d'Irak: fabriquer du fromage irakien. Il a commencé à le produire dans la cuisine familiale et à vendre le produit aux membres du moshav et aux résidents locaux.

Trois fois par semaine, Eliahu partait régulièrement pour le Rehovot Fund à Jérusalem,  à Ramat Gan et à Or Yehuda, où il vendait son fromage irakien.

Dans les années 1980, les enfants d'Eliahu et de Shula - Dudi, Ran, Yair et Michal - ont rejoint le kibboutz et ont commencé à élever du bétail. Ils ont beaucoup voyagé dans le bassin méditerranéen - l'Italie, la Grèce et Chypre - où ils ont appris à produire des fromages à pâte dure et molle de style méditerranéen. Aujourd'hui, la laiterie vend des fromages à de nombreuses épiceries fines en Israël ainsi qu'à des pizzerias. Ils produisent et vendent de la mozzarella, de la burata, du provilona, du kashkabal, du haloumi, du fromage à la crème, de la tomme et du fromage irakien.

Le point culminant est le happening qui a lieu dans la laiterie le vendredi et les veilles de fêtes. Vous pouvez commander des plateaux de dégustation, manger des calzones avec des produits laitiers cuits dans un taboon en bois, écouter de la musique jazz et picorer de la burata sur une salade de tomates. Vous pouvez acheter tous les fromages (il est conseillé de venir avec une glacière).

Moshav Azaria, 08-9227266, jeudi de 16h00 à 20h00, vendredi de 9h00 à 16h00 (reste de la semaine sur rendez-vous), casher

La cave Ben Nun

Yaniv Ben Nun n'est pas seulement vigneron mais médecin et membre d'un groupe de jazz. La terre a une signification particulière pour Yaniv, et au milieu de sa vie, il a décidé de déménager dans le village et de planter un vignoble.

Yaniv Ben Noun

Yaniv Ben Noun

En 2012, il ouvre avec un ami d'enfance une cave dans le Moshav, et décide de se concentrer sur la production de vin rouge. La passion de Yaniv pour la production de vins locaux et harmonieux a conduit à la réalisation de son rêve - la création d'un vin élégant et unique avec une identité locale.

Kfar Ben Nun, 050-7568159, visites sur rendez-vous, casher

La ferme laitière de Dothan

Dans les années 1950, Yitzhak (Grandpa Izo) et Anucha ont immigré en Israël de Roumanie et ont décidé de construire leur maison à Kfar Shmouel. En 1956, le grand-père installa sa bergerie et, quelques années plus tard, il commença à produire des fromages roumains traditionnels comme ceux qu'il produisait en Roumanie: fromage Oreda, fromage kash, le bourduff et le kashkabel - tous ses fromages roumains préférés.

agneau 1

Au fil des années, Efraim Dotan, son fils, a rejoint le kibboutz et a commencé à aider ses parents à élever les moutons et à produire les fromages. À la fin des années 1980, Efraim a installé une bergerie moderne avec un centre de traite, qui était alors le plus avancé de son genre en Israël.

Avec l’aide de ses deux fils, Lior et Yaniv, ils agrandirent la laiterie et commencèrent à produire du kashkebal, du mantsego, du pecorino, de la ricotta, de la feta et du brinza. Aujourd'hui, la laiterie exporte également du fromage.

La Dotan Dairy est l'une des rares laiteries du pays à assumer la responsabilité de l'ensemble de la chaîne - de la culture de fourrage à l'élevage des troupeaux d’ovins et de la traite à la production de fromage.

Kfar Shmuel, 08-9216450, visites sur rendez-vous, casher

Les oliveraies de la ferme Rothman

Le couple Joseph et Ruth Rothman cultive trois variétés d'olives sur 55 dunams – des Fisholin, des Barnea et des Kortina. Ils pressent les olives à froid, et l’huile est principalement commercialisée dans les restaurants et épiceries fines.

Ruth produit des confitures selon la saison, à partir de fruits cultivés dans son verger - oranges, prunes, pêches, pommes, ainsi au de la confiture de rose.

95 Ferme Kfar Shmuel, 050-8722100, Visites sur rendez-vous, Casher

Une étape inattendue

David Leishman et son épouse Miri Gold (rabbine réformée) ont immigré en Israël depuis les États-Unis il y a environ 40 ans et sont arrivés au kibboutz Gezer. David et Miri sont des retraités qui traitent beaucoup avec des organisations sociales, et ils ont apportées avec eux des États-Unis des machines à crème glacée maison.

glace 1

Le couple s’est fixé comme objectif de faire une révolution dans le domaine de la crème glacée comme cela s’est déjà produit en Israël avec le pain,  l'huile d'olive, le café, le fromage et le vin. Ils organisent des ateliers de fabrication de glace pour des groupes jusqu’à 30 personnes dans leur kibboutz.

Dans les ateliers, vous apprendrez à fabriquer des glaces maison à partir d'ingrédients naturels: chocolat, café Arabica (café moins acide que les autres types de café), vraie vanille, fruits frais et arachides moulues. En plus de cela, ils ont aussi des glaces à la menthe fabriquées à base de menthe cultivée dans leur cour, de la crème glacée au caramel, au chocolat blanc, à la myrtille et à la fraise en saison - le tout dans une production très précise et savoureuse.

Nous avons dégusté environ 7 sortes de glaces, et comme le vin ou les fromages, nous avons commencé avec des choses délicates et nous sommes passés à des saveurs plus puissantes. Vous devriez commencer par la vanille et le caramel, passer à l'orange et au chocolat, puis à la halva, à la crème glacée à la menthe et à celle à la vanille avec des raisins secs ouzbek qui ont mariné quelques jours dans le rhum. Pour finir - une glace au café ressemblait à un excellent expresso après un bon repas.

Kibbutz Gezer, 050-5226129, visites sur rendez-vous, casher

La ferme Mishmar Ayalon

Yehuda Aibenshevich cultive une vieille oliveraie depuis 50 ans. Il n'y a qu'une variété, syrienne, dont il a fait sa spécialité. L'huile de Yehuda est l'une des meilleures huiles d'olive qui existent. Il garde toute son huile d'olive dans des récipients spéciaux qui la préservent de l’oxydation. L'huile est refroidie à la bonne température dans une pièce sombre, où elle est stockée.

Mishmar Ayalon, 053-2225911, visites sur rendez-vous

La ferme Garti

Dans la ferme Garti, 100 dunams d'olives de 11 variétés différentes, qui peuvent toutes être achetées sur le site, sont cultivés. Mais ce n'est pas pour l'huile d'olive que cette ferme est spéciale, mais plutôt pour le miel qui y est produit.

miel 1

Deux bons amis du moshav - Shachar Hecht, agronome de profession et son ami Momi Gerti - ont décidé de suivre un cours d'apiculture et ont rejoint Tom Gerti, le fils de Momi. Tom a été pris par la magie des abeilles, a appris l’apiculture, le mode de vie des apiculteurs et la production de miel. Le but de Tom est, entre autres choses, de sauver des essaims d'abeilles, et il le fait dans le cadre d'une association appelée "Red Beet Shield".

Tom et les membres de l'association se rendent dans des endroits où il y a des essaims d'abeilles dans les zones résidentielles, et ils transfèrent les abeilles dans des ruches, après une période de récupération.

Tom est un jeune instructeur apiculteur et participe à des compétitions internationales d'apiculture. Chez Momi et Shahar vous pouvez acheter du miel d'avocat, d'eucalyptus, des fleurs sauvages, du miel de prune, du miel de za'atar et du miel de litchi.

Kfar Ben Nun, 052-3201634, visites sur rendez-vous

Source : Israel HaYom

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi