Israël: les restaurants de Jérusalem s’adaptent avec brio à la semaine maigre

Actualités, Cacheroute, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: les restaurants de Jérusalem s’adaptent avec brio à la semaine maigre

La période que l’on nomme les « Neuf jours » commence à Rosh 'Hodesh Av (le premier jour du mois hébraïque Av) et se termine à Tisha B'Av, le 9 Av. Dans cet intervalle, la plupart des communautés ashkénazes et séfarades ne mangent traditionnellement pas de viande ni de volaille et ne boivent pas de vin. Nous avons fait une tournée des restaurants à Jérusalem, pour voir de quelle manière ils se sont préparés à ces jours maigres, et quels menus spéciaux ils offrent. 

Afin de faire face à ces 9 jours, en pleine période de grandes vacances où les clients affluent, et de continuer à fournir des repas créatifs, les restaurant servent des plats à base de poisson, mais essayent de les faire ressembler le plus possible à de la viande ou du poulet.

Alors, que pouvez-vous trouver dans les restaurants qui servent normalement de la viande? Un hamburger au poisson, un shawarma de poisson, un cigare farci de champignons et d’épices qui ressemble à un cigare à la viande ou encore une portion de filet de poisson épais et juteux qui fondra en bouche comme un steak.

Du shawarma de poisson

Du shawarma de poisson

Le restaurant "Rodriguez" à Jérusalem est un restaurant de viande dont les clients sont respectueux des traditions juives. «Durant cette période de l’année, les traditionalistes ne mangent pas de viande en souvenir de la destruction du Temple de Jérusalem», explique Eli Menachem, le chef cuisinier du restaurant. «Il est hors de question de fermer le restaurant. En général, nous utilisons toutes sortes de champignons, car c’est le légume dont le goût ressemble le plus à celui de la viande. Et nous avons constaté que parfois, les clients préfèrent un filet de poisson de qualité à un steak. "

Au restaurant Angelica, par exemple, le shawarma est fait avec du poisson de mer et de la crème de pois jaune avec de la tehina blanche, de la crème de citron mariné et de la harissa, des oignons marinés, de la coriandre et de l'huile d'olive. «Nous avons des plats qui nous rappellent le goût et la texture de la viande et de la volaille et les clients traditionalistes apprécient l'expérience culinaire», explique Dan Mala, directeur du restaurant. "La faible demande de viande est évidente, et pendant ces neuf jours nous travaillons moins".

Au restaurant "Ricotta", les favoris des clients pendant les "neufs jours" sont le hamburger de poisson et le hamburger Portobello: "Le hamburger Portobello est si charnu que les clients n’en reviennent lorsqu'on leur dit que ce n'est pas de la viande", explique Chani Cohen, la chef. Et pour ceux qui aiment particulièrement les cigares farcis à la viande, elle prépare des cigares farcis d'un trio de poisson et d'herbes avec de la tehina et une sauce tomate épicée en accompagnement.

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction
Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi