Israël renforce la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël renforce la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Qu'est-ce qui a amené le chef cuisinier Assaf Granit, célébrité internationale, et la Première Dame israélienne Nechama Rivlin à une conférence à Rehovot le 26 juin sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle?

Après tout, il ne manque pas d'articles à mettre dans votre panier du marché en Israël.

Mais aux côtés de l'abondance, ici comme dans d'autres pays occidentaux, les taux d'obésité et de diabète augmentent, ainsi que les déchets alimentaires, la répartition inégale des aliments, la mauvaise alimentation, les hausses de prix, la disparition des terres agricoles et les risques pour la santé et l'environnement dans la chaîne alimentaire.

Granit et Rivlin ont rejoint 350 nutritionnistes, agriculteurs, chefs cuisiniers, journalistes, universitaires et fonctionnaires des secteurs de la santé, de l'éducation et de la défense pour apprendre comment le groupe de défense des consommateurs du Forum israélien pour la nutrition durable (IFSN) souhaitent qu'ils s'attaquent à ces problèmes.

Les technologies israéliennes de l'eau, de la cybersécurité et de l'agriculture, déjà adoptées dans de nombreux pays, fournissent des pièces importantes du puzzle de sécurité alimentaire.

D'autres objectifs sont remplis par des entreprises israéliennes de technologies alimentaires qui développent des outils, par exemple pour réduire le sucre dans les aliments transformés ou bien détecter la contamination dans le processus de fabrication de la viande "propre" dans un bioréacteur.

Hagit Ulanovsky with Shaked Regev and Yaron Bogin of the Modern Agriculture Foundation.

Hagit Ulanovsky with Shaked Regev and Yaron Bogin of the Modern Agriculture Foundation.

La recherche agricole est un autre aspect important. Un exemple récent est la publication de la première séquence de génome du blé sauvage Emmer dans le magazine Science par une équipe internationale dirigée par Assaf Distelfeld de l'École des sciences végétales et de la sécurité alimentaire de l'Université de Tel Aviv et de l'Institut pour l'amélioration des cultures de céréales. Le blé Emmer contient de nombreuses caractéristiques attrayantes qui sont utilisées par les éleveurs pour développer le blé moderne de façon plus durable.

Les experts disent que le développement durable doit toujours toucher tous les maillons de la chaîne alimentaire, de la ferme à la fourchette, pour assurer la sécurité alimentaire à l'avenir, ainsi qu’une moins grande dépendance aux produits importés.

"Israël est toujours en avance sur l'Amérique sur le plan nutritionnel. Nous avons la chance d'avoir la "salade israélienne" pour le dîner et nous ne mangeons pas aussi industriellement qu’aux USA. Mais nous prenons cette direction trop rapidement et nous devons l'arrêter", explique Ulanovsky, un consultant en gestion de risques pour la santé environnementale avec un doctorat en biologie environnementale.

Selon, Lisa Sasson, professeur associé clinique au Département de Nutrition, Études Alimentaires et Santé publique de l'Université de New York, il y a beaucoup de problèmes parallèles en Israël et aux États-Unis. "Une chose que nous avons en commun est l'influence de la grande industrie sur la santé, la nourriture et la politique alimentaire. Nous avons rencontré le ministère de la Santé pour parler de ce que nous faisons aux États-Unis et de la façon dont nous pouvons collaborer à certaines de ces questions".

Selon le Dr. Elliot Berry, professeur de nutrition humaine et de métabolisme à l'Université hébraïque Hadassah Medical School, c’est le régime méditerranéen qui montre le plus de preuves  en tant que «super régime», et le ministère israélien de la Santé vient d'adopter une pyramide alimentaire méditerranéenne. Les aliments recommandés pour une santé optimale comprennent les grains entiers, les poissons, le vin, les grenades, les figues, les noix et l'huile d'olive extra vierge - plus d'aliments végétaux et moins d'aliments animaux et hautement transformés.

"Nous devons sensibiliser le public, nous débarrasser de la malbouffe et des boissons sucrées pour les enfants et encourager un mode de vie sain. Mais les gens ne peuvent pas faire un régime 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Vous devez avoir un sens de l'humour à ce sujet et pratiquer la modération".

Source : Israel21c

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi